prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Bilan Prescrire 2021 : des solutions pour mieux soigner

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Bilan Prescrire 2021 : des solutions pour mieux soigner

Le bilan Prescrire 2021 récapitule l'apport pour mieux soigner des connaissances issues de l'évaluation des moyens diagnostiques et thérapeutiques publiées en 2021 dans la revue.

En janvier, Prescrire publie un panorama de son travail effectué au fil de l'année écoulée à partir de centaines de recherches documentaires approfondies et mises à jour, de décryptages d'essais cliniques et de synthèses méthodiques, et d'analyses de dossiers d'évaluation clinique. Les conclusions sont classées par thèmes.

En voici quelques extraits :

  • "À noter dans sa liste de médicaments" : Chez des patients atteints d'un cancer urothélial localement avancé ou métastasé, ne s'étant
 pas aggravé après une chimiothérapie de première ligne à base d'un sel de platine, un traitement d'entretien par avélumab (Bavencio°) semble allonger la durée médiane de survie de plusieurs mois.
     
  • "À écarter de sa liste de médicaments" : Le risque de syndrome parkinsonien est accru d'environ 40 % chez les patients exposés 
à la trimétazidine (Vastarel° ou autre), autorisée dans l'angor malgré l'absence de bénéfice tangible démontré.
     
  • "Nouveautés à ne pas retenir" : Chez les patients gênés par une acné considérée comme modérée, il n'est pas démontré que le trifarotène (Aklief°) en crème apporte un progrès par rapport à un autre rétinoïde en application cutanée.
     
  • "Mieux cerner les risques liés aux soins" : Lors de la pose et du retrait des patchs de capsaïcine (Qutenza°), la mise en suspension dans l'air de cette substance expose les patients et les soignants à des effets oculaires et respiratoires parfois graves.
     
  • "Et si c'était à cause du médicament ?" : Les diurétiques thiazidiques tels que l'hydrochlorothiazide (Esidrex°, et associé dans de très nombreuses spécialités), la chlortalidone (associée dans Tenoretic°) et l'indapamide (Fludex° ou autre) exposent à une atteinte de la rétine qui entraîne parfois des myopies et des glaucomes aigus par fermeture de l'angle iridocornéen.

©Prescrire 1er janvier 2022

• Texte complet : 

"Pour mieux soigner : enrichir et mettre à jour ses choix thérapeutiques. Le tri 2021" Rev Prescrire 2022 ; 41 (459) : 29-56. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Bilan Prescrire 2021 :
des médicaments
à retenir pour mieux
soigner"
(Janvier 2022)
Accès libre

"Bilan Prescrire 2021 :
pour mieux soigner
les patients"
(Janvier 2022)
Accès libre

"À retenir"
(Janvier 2022)
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >