prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Vitamine D : 400 à 600 unités par jour suffisent pendant la première année de vie

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Vitamine D : 400 à 600 unités par jour suffisent pendant la première année de vie

Des doses plus fortes n'ont pas d'intérêt clinique démontré pour prévenir le rachitisme.

Chez les enfants, le rachitisme résulte d'une carence en vitamine D liée aussi à une faible exposition aux rayons solaires. Il se manifeste notamment par des convulsions, des déformations osseuses et un risque accru d'infections respiratoires.

Chez les enfants âgés de moins de 1 an vivant en France, ou dans un pays situé à la même latitude que celle de la France, une supplémentation en vitamine D est justifiée en prévention du rachitisme. Mais les surdoses en vitamine D exposent à des hypercalcémies graves, parfois mortelles.

Des données d'évaluation ont montré qu'un apport quotidien de 400 à 600 unités (UI) de vitamine D, selon que la peau est plus ou moins foncée, semblait suffisant pour prévenir le rachitisme. Ces doses n'exposent pas à un risque accru d'hypercalcémie, à condition de prendre en compte les éventuels apports en vitamine D par un lait industriel.

Dans un essai randomisé mené en Finlande chez environ 1 000 enfants à peau claire, un apport quotidien de 1 200 unités (UI) de vitamine D3 jusqu'à l'âge de 2 ans n'a pas augmenté la densité osseuse ni réduit la fréquence des infections par rapport à un apport quotidien de 400 unités.

Début 2019, chez les enfants à peau claire âgés de moins d'un an vivant dans un pays d'Europe du nord, il n'y a pas d'avantage clinique à dépasser une dose quotidienne de 400 UI de vitamine D3 en prévention du rachitisme.

En France, chez les enfants à peau foncée, il est prudent de préférer une dose quotidienne de 600 UI de vitamine D.

©Prescrire 1er avril 2019

"Prévention du rachitisme. 400 UI de vitamine D par jour, chez les enfants à peau claire" Rev Prescrire 2019 ; 39 (426) : 288-289. (pdf, réservé aux abonnés)

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 
Lire le texte complet
Pdf, réservé aux abonnés

Voir aussi :

Substance(s) : vitamine D
Interactions Médicamenteuses
Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés

Vitamine D chez les jeunes
enfants : adapter la dose
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


Rachitisme : prévention
Premiers Choix Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés