prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Toux liée à une infection respiratoire aiguë : éviter les antitussifs les plus dangereux

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Toux liée à une infection respiratoire aiguë : éviter les antitussifs les plus dangereux

Pour soulager les patients atteints d'une toux liée à une infection respiratoire aiguë, aucun médicament n'a une efficacité démontrée nettement meilleure que celle d'un placebo ou de mesures non médicamenteuses. Certains médicaments aux effets indésirables disproportionnés sont à éviter.

En l'absence de signe d'alerte (forte fièvre, douleurs thoraciques, essoufflement important, etc.), la persistance pendant quelques semaines d'une toux liée à une infection respiratoire aiguë n'est pas un signe de gravité. Mais la toux altère parfois la qualité de vie, notamment en dégradant le sommeil.

Parmi les médicaments antitussifs proposés, certains exposent à des effets indésirables disproportionnés et sont à éviter : ambroxol (Surbronc Expectorant Ambroxol°), bromhexine (Bisolvon°), chlorphénamine (dans diverses associations), codéine (contre la toux : Paderyl°), diphénhydramine (Actifed rhume jour et nuit°), lévodropropizine, oxomémazine (Toplexil°), pentoxyvérine (Clarix toux sèche pentoxyverine 0,15 %°), pholcodine (Dimétane sans sucre°), prométhazine (Phénergan°).

Quand un médicament antitussif est néanmoins choisi, il est important de tenir compte de la présence ou non de substances associées, tels des dérivés terpéniques, et des excipients : certaines spécialités contenant des quantités importantes d'alcool.

En pratique, en 2022, pour soulager une toux liée à une infection respiratoire aiguë, aucun médicament n'a une efficacité démontrée nettement meilleure que des mesures autres que médicamenteuses. Le miel, un simple sirop de fruit ou une tisane de thym sont ainsi les premiers traitements à proposer. Le miel est à éviter chez les enfants âgés de moins de un an.

Quand un effet placebo est souhaité, un sirop à base de lierre commun ou d'hélicidine est une option peu risquée pour beaucoup d'adultes. Chez les femmes qui pourraient être ou devenir enceintes, ou qui allaitent, mieux vaut s'abstenir d'utiliser des extraits concentrés de plantes ou des médicaments de synthèse pour traiter la toux.

©Prescrire 1er avril 2022

• Texte complet : 

"Toux lors d'une infection respiratoire aiguë" Rev Prescrire 2022 ; 42 (462) : 282-290. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Toux simple :
soulager simplement"
(Février 2022)
Accès libre

"Quelques repères
sur la toux"
Rev Prescrire 2022 ;
42 (460) : 116-117.
Pdf, réservé aux abonnés

"Médicaments à écarter pour
mieux soigner - bilan 2022.
Pneumologie - ORL"
(Décembre 2021)
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >