prescrire.org > Qui est Prescrire > Financement
Financement

Prescrire est financé à 100 % par ses abonnés. Ni sponsor, ni publicité, ni subvention.

Financement : des choix conformes aux objectifs

L'indépendance financière au service de la liberté intellectuelle. 

Autofinancé
Prescrire est entièrement autofinancé par les abonnés, sans revenus publicitaires et sans subvention. Prescrire ne produit pas de suppléments "sponsorisés", et refuse des dons déguisés, tels que des abonnements de praticiens payés par des firmes. C’est en pratique la seule solution qui permette de discuter librement la valeur des outils diagnostiques et thérapeutiques, et aussi les discours et les pratiques du ministère de la Santé, des industriels, de l'assurance maladie, ou des organisations professionnelles médicales et pharmaceutiques elles-mêmes.

Indépendance des intérêts industriels
En France et ailleurs, pratiquement toute la presse médicale et pharmaceutique est largement financée par la publicité, quand ce n'est pas sa seule raison d'être. La présence d’encarts publicitaires ou de "publicités rédactionnelles", de communiqués de presse ou de comptes-rendus de conférences de presse de l’industrie prennent une plus ou  moins grande part de la pagination dans ces revues. Tout cela crée beaucoup de confusions et de compromissions que Prescrire a voulu éviter définitivement.

Une politique rigoureuse de "tirés à part"
Prescrire concède très peu de tirés à part et veille à ne pas en dépendre financièrement. Seul le coût de reproduction et un droit de copie raisonnable sont facturés. Les tirés à part portent la mention "reproduit avec l’accord de Prescrire sans contrepartie financière".
> Charte relative à l'autorisation de diffusion d'un texte tiré à part d'une publication Prescrire (pdf)

Transparence du bilan financier
Prescrire publie ses comptes chaque année dans le numéro de mars.
> Dernier bilan publié (pdf).

©Prescrire 1er mars 2014