prescrire.org > Dans l'actualité > Dans l'actualité > Décontractyl° et autres "myorelaxants" : il y a mieux à faire

Dans l'actualité

Le service "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire aide les abonnés à se reporter à des textes Prescrire en lien avec certains faits d'actualité, pour partager avec les patients une information utile et fiable sur le sujet.

Décontractyl° et autres "myorelaxants" : il y a mieux à faire

 Dans l'actualité  Mi-2019, l'Agence française du médicament a retiré les autorisations de mise sur le marché des spécialités Décontractyl° à base de méphénésine, un myorelaxant, en raison d'une balance bénéfices-risques défavorable. D'autres myorelaxants sont aussi à écarter : méthocarbamol (Lumirelax°), thiocolchicoside (Miorel° ou autre) et benzodiazépines. Pour proposer une alternative utile aux patients, des informations sont disponibles dans Prescrire.

L'efficacité clinique de la méphénésine est incertaine au-delà de celle d'un placebo. Par voie orale, la méphénésine expose à des somnolences, des nausées, des vomissements, des réactions d'hypersensibilité dont des éruptions cutanées et des chocs anaphylactiques. Des cas d'abus et des dépendances ont été rapportés, en lien avec ses effets psychotropes. La pommade Décontractyl° est une association mal évaluée de diverses substances (méphénésine, nicotinate de méthyle, huiles essentielles de lavande et bergamote parmi les excipients) qui expose à des atteintes cutanées graves, dont des érythèmes polymorphes et des pustuloses exanthématiques aiguës généralisées, et des réactions d'hypersensibilité. Et les dérivés terpéniques présents dans les huiles essentielles exposent à des convulsions, des agitations et des confusions, particulièrement en cas d'application sur de larges surfaces corporelles ou chez des patients ayant des antécédents de convulsions... [Texte complet dans l'Application Prescrire]

Ressources documentaires Prescrire

  • "Méphénésine : balance bénéfices-risques défavorable" (n° 414 page 259)
  • "Bilan 2019 des médicaments à écarter : douleur - rhumatologie" (n° 424 pages 136-138)
  • "Thiocolchicoside : bilan des effets indésirables" (n° 384 pages 751-753)
  • "Douleurs lombaires aiguës sans atteinte d'une racine nerveuse. Une efficacité au mieux modeste pour le paracétamol et l'ibuprofène" (n° 428 pages 441-444)
  • "Lombalgies récentes et exercices physiques. Pas d'efficacité démontrée" (n° 421 pages 851-852)
  • "Bien utiliser le paracétamol" Infos-Patients Prescrire
  • "Vous prenez de l'ibuprofène (adulte)" Infos-Patients Prescrire

Dans l'actualité, un service de l'Application Prescrire
Le texte complet, avec l'ensemble de ses ressources documentaires,
est disponible dans la rubrique "Dans l'actualité"
de l'Application Prescrire.

  Pour bénéficier de l'Application Prescrire :
Je m'abonne à Prescrire avec son Application Je complète mon abonnement pour bénéficier de l'Application J'installe l'Application Prescrire


> Tous les sujets "Dans l'actualité", disponibles dans l'Application Prescrire

©Prescrire 25 juin 2019

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter