Revue Prescrire, article en une, programmes d'"aide l'observance" des firmes (ter) janvier 2007
Prescrire  Accueil 
.
 
Article en Une - Archive
Programmes d'"observance" des firmes :
la société civile enfin entendue
 

Le Collectif Europe et Médicament remercie les députés et sénateurs qui non seulement ont permis une transposition exacte de la Directive médicament, mais se sont en outre opposés avec succès au projet du gouvernement en matière de programmes d'"aide à l'observance" des firmes pharmaceutiques.

Pour en savoir plus
 

Projet de loi sur les médicaments : un débat tronqué
18 janvier 2007
Accès libre
Cliquez ici

"Petite loi"
Texte provisoire, adopté par le Sénat le 25 janvier 2007
(pdf, 141 Ko)
Accès libre
Cliquez ici

Imprimez le texte ci-contre au format pdf
25 janvier 2007
(pdf, 59 Ko)
Accès libre
Cliquez ici

Collectif Europe et Médicament
Cliquez ici

Le Collectif Europe et Médicament se félicite que le ministre ait finalement reconnu la nécessité d'un débat prolongé et serein quant sur la participation des firmes aux programmes d'"aide à l'observance", pour répondre aux objections exprimées par l'ensemble de la société civile : associations de patients et de familles, ensemble des syndicats de médecins, syndicats de pharmaciens, infirmiers, ordres professionnels, organisations de consommateurs, organismes mutualistes, responsables d'institutions de santé publique, des organismes mutualistes et d'assurance maladie, députés de la majorité comme de l'opposition, etc.

Le Collectif Europe et Médicament restera vigilant sur les développements du débat sur les programmes d'"aide à l'observance". Il rappelle que l'aide aux patients pour le suivi approprié des traitements n'est pas une nouveauté : c'est depuis toujours une préoccupation des professionnels de santé rigoureux et des associations de patients.

Des améliorations sont certes possibles, mais elles ne doivent en aucun cas être confiées aux firmes pharmaceutiques, compte tenu de leurs conflits d'intérêts.
Les firmes ont en revanche un rôle à jouer dans l'amélioration du conditionnement de leurs médicaments et des notices destinées aux patients, et beaucoup de progrès sont attendus dans ce domaine.

Le Collectif Europe et Médicament restera également vigilant pour que les tentatives des firmes pharmaceutiques pour légaliser toute forme de publicité directe auprès du grand public pour des médicaments de prescription, soient repoussées par la société civile, en France et en Europe.

©Collectif Europe et Médicament 25 janvier 2007