prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Qualité du conditionnement des médicaments : bilan 2021

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Qualité du conditionnement des médicaments : bilan 2021

Le conditionnement d'un médicament contribue de façon importante à la qualité des soins et à la sécurité des patients et de leur entourage. Quelques signes de progrès en 2021, mais le conditionnement reste trop souvent négligé par les firmes et les agences du médicament.

Le conditionnement d'un médicament comprend le conditionnement primaire, directement au contact du médicament afin de le protéger du milieu extérieur (plaquette de comprimés, flacon de solution buvable, etc.) et la boîte (alias conditionnement secondaire ou emballage extérieur). Tous deux sont des supports d'informations qui concourent à la bonne identification du médicament et à son utilisation optimale.

En 2021, Prescrire a analysé 190 conditionnements de médicaments. Le bilan est nuancé, avec quelques signaux de progrès mais des défauts qui persistent ou se répètent. Parmi les médicaments ayant fait l'objet d'une autorisation de mise sur le marché française, la mention de la dénomination commune internationale (DCI) sur les boîtes est trop souvent minimisée, avec une large mise en avant du nom commercial.

Avec certains médicaments, les informations utiles au patient pour une prise correcte du médicament sont présentes sur la boîte, ce qui facilite la transmission d'informations aux patients dès la dispensation.

Parmi les spécialités récemment autorisées, les présentations en plaquettes unitaires prédécoupées sont malheureusement rares. Et les exemples d'évolution bienvenue de flacons-vrac de comprimés ou gélules à des présentations en plaquettes unitaires reste exceptionnels.

De nouveaux médicaments buvables en flacon multidoses ont été commercialisés avec une seringue orale graduée, un dispositif adapté pour mesurer les doses. Mais beaucoup d'anciens médicaments buvables avec des dispositifs doseurs imprécis n'ont pas été améliorés.

Des présentations prêtes à l'emploi de médicaments injectables sont une aide pour les patients et les soignants.

La mise à disposition de conditionnements de qualité dès la commercialisation est cruciale pour sécuriser les soins. Pour les firmes et les agences, porter une attention particulière au conditionnement dès le stade du dossier d'autorisation de mise sur le marché devrait être un impératif.

©Prescrire 1er mai 2022

• Texte complet : 

"Bilan 2021 du conditionnement. Faire le choix d’un conditionnement de qualité pour des soins plus sûrs" Rev Prescrire 2022 ; 42 (463) : 375. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Le Palmarès 2021
du conditionnement"
(Février 2022)
Accès libre

"Conditionnements
des médicaments et
sécurité des soins"
Faire progresser les
politiques du médicament
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >