prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Hémophilie : un traitement préventif des hémorragies disponible en officine

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Hémophilie : un traitement préventif des hémorragies disponible en officine

L'émicizumab (Hemlibra°), utile à certains patients atteints d'hémophilie A, est devenu disponible en officine, en plus de l'hôpital. Il nécessite une prescription hospitalière et une coordination ville-hôpital.

L'hémophilie A est une maladie héréditaire, due à un déficit en facteur VIII de la coagulation. Ce déficit expose à des hémorragies parfois graves. Le traitement de référence est l'administration de facteur VIII (Factane° ou autre), en perfusion intraveineuse. Chez les patients ayant développé des anticorps anti-facteur VIII, l'émicizumab (Hemlibra°), est un traitement de premier choix car il réduit fortement la fréquence des hémorragies. Chez les patients atteints d'une d'hémophilie A sévère sans anticorps anti-facteur VIII, l'émicizumab est une option quand la multiplication des perfusions intraveineuses de facteur VIII devient trop gênante.

En France, depuis mi-2021, l'émicizumab est commercialisé en officine, en plus d'être dispensé par les pharmacies hospitalières, ce qui est bienvenu car cela facilite l'accès à ce médicament utile, destiné à être pris au long cours.

L'émicizumab reste soumis à prescription hospitalière. Hormis pour les quatre premières injections qui, en France, sont à effectuer dans un centre de ressources et de compétences des maladies hémorragiques constitutionnelles (CRC-MHC), le patient a désormais le choix de se procurer l'émicizumab en ville plutôt qu'à la pharmacie de l'hôpital.

Dans ce cas, une procédure permet une coordination ville-hôpital et une formation spécifique du pharmacien d'officine.

Le pharmacien doit préparer les doses à injecter par l'infirmier. La préparation expose à des erreurs car elle nécessite souvent le prélèvement de solutions issues de flacons différents. Des conditionnements prêts à l'emploi, avec sélection de la dose à injecter, seraient plus sûrs, comme cela existe depuis des années pour les insulines.

©Prescrire 1er décembre 2021

• Texte complet : 

"Émicizumab dans les officines" Rev Prescrire 2021 ; 41 (458) : 903. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Hémophilie A :
l'émicizumab (Hemlibra°),
un progrès en prévention
des hémorragies"
(Août 2019)
Accès libre
 
"Hémophilie A
et facteur VIII"
Rev Prescrire 1995 ;
15 (153) : 498-499.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >