prescrire.org > Médicaments à écarter pour mieux soigner > Médicaments à écarter > Tacrolimus dermique (Protopic° ou autre) - un médicament à écarter des soins

Médicaments à écarter

pour mieux soigner - bilan 2022
Le résultat d'une méthode fiable, rigoureuse et indépendante
Dermatologie - AllergologieDermatologie - Allergologie

Tacrolimus dermique (Protopic° ou autre) - un médicament à écarter des soins

Pour aider à choisir des soins de qualité, et éviter des dommages disproportionnés pour les patients, nous avons mis à jour fin 2021 le bilan des médicaments que Prescrire conseille d’écarter pour mieux soigner.

Le pimécrolimus (Elidel° - non commercialisé en France) et le tacrolimus dermique (Protopic° ou autre), des immunodépresseurs utilisés dans l'eczéma atopique, exposent à des cancers cutanés et des lymphomes, des effets indésirables disproportionnés au regard d'une efficacité peu différente de celle d'un dermocorticoïde d'activité forte. Un dermocorticoïde géré à bon escient lors des poussées est une meilleure option dans cette situation. Les données d'évaluation comparative du pimécrolimus et du tacrolimus en situation d'échec d'un dermocorticoïde sont quasi inexistantes.

Note : Le tacrolimus sous forme orale ou injectable (Prograf° ou autre) est un immunodépresseur de base chez les patients greffés, situation dans laquelle sa balance bénéfices-risques est nettement favorable ("Patients greffés" Interactions Médicamenteuses Prescrire).

Ressources documentaires Prescrire

  • "Tacrolimus dermique - Protopic°. Trop d'inconnues pour utiliser cet immunodépresseur par voie cutanée" Rev Prescrire 2004 ; 24 (245) : 805-809. (pdf, réservé aux abonnés)
  • "Tacrolimus dermique - Protopic°. En "prévention" - eczéma atopique : un traitement à écarter" Rev Prescrire 2009 ; 29 (311) : 653. (pdf, réservé aux abonnés)
  • "Prescrire en questions : le tacrolimus dermique (Protopic°) a-t-il été dénigré par Prescrire ? " Rev Prescrire 2011 ; 31 (331) : 393-396. (pdf, réservé aux abonnés)
  • "Tacrolimus dermique en "prévention" : service médical rendu (SMR) "insuffisant"" Rev Prescrire 2012 ; 32 (343) : 345. (pdf, réservé aux abonnés)
  • "Tacrolimus dermique : cancers (suite)" Rev Prescrire 2012 ; 32 (343) : 361. (pdf, réservé aux abonnés)
  • "Tacrolimus dermique : SMR "insuffisant" chez les enfants" Rev Prescrire 2014 ; 34 (367) : 343. (pdf, réservé aux abonnés)
  • "Les copies du mois - tacrolimus dermique : effets indésirables disproportionnés" Rev Prescrire 2019 ; 39 (428) : 425. (pdf, réservé aux abonnés)
  • "Eczéma atopique. Continuer à écarter le tacrolimus et le pimécrolimus" Rev Prescrire 2020 ; 40 (446) : 924-925. (pdf, réservé aux abonnés)
  • Toutes les synthèses sont disponibles dans l'Application Prescrire. > En savoir plus


Une méthode fiable, rigoureuse et indépendante
L'évaluation par Prescrire de la balance bénéfices-risques d'un médicament dans une situation donnée repose sur une procédure rigoureuse > En savoir plus

Télécharger
 LIBRE  "Pour mieux soigner, des médicaments à écarter : bilan 2022" Rev Prescrire 2021 ; 41 (458) : 935-947. (pdf, accès libre)

 Sommaire du Bilan 


©Prescrire 1er décembre 2021

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Filet
L'abonnement à Prescrire, une solution multimédia complète