prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Locutions optimistes

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Locutions optimistes

 Point de vue  Parfois, il est difficile de savoir si un nouveau médicament antitumoral apporte un progrès pour mieux soigner les patients, car son évaluation a reposé uniquement sur des critères intermédiaires, non cliniques.

C'est le cas par exemple avec le trastuzumab déruxtécan (Enhertu°), autorisé dans certains cancers du sein non opérables ou métastasés (lire "Trastuzumab déruxtécan (Enhertu°) et cancer du sein HER-2 positif métastasé, après plusieurs échecs", disponible ci-dessous).
Mi-2022, l'évaluation de ce médicament dans cette situation repose surtout sur un essai non comparatif, avec pour critère principal d'évaluation le taux de réponse dite objective. En fait, il s'est agi de déterminer la proportion de patientes dont la taille de la tumeur semblait avoir régressé à l'imagerie.

Une régression apparente de la taille d'une tumeur est-elle vraiment un critère "objectif” ? Pas sûr. Car même quand les évaluateurs sont indépendants du promoteur de l'essai, estimer l'évolution d'une image comporte une part d'appréciation personnelle, donc subjective.

Et qu'est-ce qu'une "réponse complète” ? Cela évoque une tumeur qui a totalement disparu. Comment en être si sûr ? Dans "Daratumumab sous-cutané (Darzalex°) + pomalidomide + dexaméthasone dans certains myélomes multiples" (disponible ci-dessous) on voit, chez certains patients atteints de myélome multiple, un médicament qui a allongé le délai d'aggravation de la maladie "objectivée” par des résultats biologiques et d'imagerie, mais sans pour autant réduire la mortalité.

Derrière des termes optimistes couramment employés pour qualifier certains critères d'évaluation se cache une réalité bien plus nuancée et plus difficile à appréhender. Mieux vaut le savoir et éviter que la seule magie des mots suscite involontairement des espoirs infondés, pour les patients, leur entourage et les soignants..

©Prescrire 1er juin 2022

• Textes complets :

"Locutions optimistes" Rev Prescrire 2022 ; 42 (464) : 404. Accès libre.

"Trastuzumab déruxtécan (Enhertu°) et cancer du sein HER-2 positif métastasé, après plusieurs échecs. Un effet incertain sur la survie, et des pneumopathies interstitielles parfois mortelles" Rev Prescrire 2022 ; 42 (464) : 411. Réservé aux abonnés.

"Daratumumab sous-cutané (Darzalex°) + pomalidomide + dexaméthasone dans certains myélomes multiples" Rev Prescrire 2022 ; 42 (464) : 420-422. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Évaluation des bénéfices
d'un traitement : d'abord
des critères cliniques
utiles aux patients"
(Janvier 2008)
Accès libre


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >