prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Un partenariat public-privé européen au profit des firmes pharmaceutiques

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Un partenariat public-privé européen au profit des firmes pharmaceutiques

L'Initiative pour des médicaments innovants (IMI), un partenariat public-privé européen, a bénéficié de plus de deux milliards d'euros d'argent public, dans l'intérêt premier des firmes.

En 2007, l'initiative technologique conjointe en matière de médicaments innovants (IMI), un partenariat public-privé, a été créée par la Commission européenne et la Fédération européenne des associations de l'industrie pharmaceutique. Elle était censée améliorer la mise au point de nouveaux médicaments plus efficaces et plus sûrs ; et soutenir la recherche et développement avec la participation des petites et moyennes entreprises. Après 10 ans de fonctionnement, plus de 2 milliards d'euros ont été dépensés et les responsables de l'IMI ont dressé un bilan enthousiaste, mais loin d'être partagé par tous.

Deux organisations non gouvernementales ont établi un rapport détaillé et référencé, montrant le manque de transparence et l'absence de précisions sur les contributions des firmes à l'IMI. Des domaines prioritaires de recherche en santé sont restés absents ou presque des préoccupations de l'IMI : tabagisme, alcoolisme, sida, maladies cardiovasculaires, maladies rares ou affectant les pays à faible revenus.

La faiblesse des conditions imposées aux firmes dans ce partenariat public-privé a permis aux entreprises de sélectionner les projets, d'imposer leur agenda stratégique de recherche et les plans annuels de travail, au détriment de l'intérêt public. Les firmes ont utilisé l'IMI pour faire pression sur les agences de régulation et influencer des associations de patients. L'IMI a soutenu des secteurs déjà très rémunérateurs, sans rendre les autres médicaments plus accessibles financièrement aux patients. La participation aux projets des petites et moyennes entreprises du secteur de la santé n'a cessé de décliner, etc.

Il serait dans l'intérêt général de ne pas reproduire ce type de partenariat déséquilibré dans le programme européen pour la recherche et l'innovation 2021-2027 "Horizon Europe".

©Prescrire 1er janvier 2022

• Texte complet : 

"Un partenariat public-privé européen au profit des firmes : l'Initiative pour des médicaments innovants" Rev Prescrire 2022 ; 41 (459) : 63-66. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >