prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > "Prédictif ?" Un exercice de la Rédaction Prescrire, autour des tests du covid-19

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

"Prédictif ?" Un exercice de la Rédaction Prescrire, autour des tests du covid-19

 Remue-méninges  La scène se déroule dans un futur plus ou moins proche, où la Covid-19 reste une préoccupation. Un autotest est à disposition pour mettre en évidence le Sars-CoV-2 (à l'origine de la maladie covid-19) en quelques minutes : le SuperCovTest°, un test sérologique...

Remue-méninges Tests CovidIl a une sensibilité de 80 % et une spécificité de 95 % pour détecter une infection en cours. Autrement dit, ce test détecte 80 porteurs du virus sur 100, et seulement 5 personnes sur 100 non porteuses du virus ont un test faussement positif. De plus, on dispose de données épidémiologiques solides mises à jour semaine par semaine, département par département et par tranches d'âge. Cette semaine-là, chez les 15-44 ans, la prévalence de Covid-19 est estimée de 2 pour 1 000 dans la Drôme et de 50 pour 1 000 en Gironde. Autrement dit, 2 personnes âgées de 15 ans à 44 ans sur 1 000 sont porteuses du virus dans la Drôme tandis que 50 personnes sur 1 000 le sont en Gironde.

Michel, 34 ans, habite à Valence (Drôme). Il n'a aucun symptôme, mais par précaution, il a fait lui-même, en dépistage, un SuperCovTest° avant de rendre visite à son père âgé de 70 ans : le résultat est positif.

Inquiet, Michel consulte Jacques, son médecin. Jacques, après quelques clics avec la souris de son ordinateur : « Michel, si vous rendez visite à votre père, appliquez les gestes barrières, mais votre résultat ne dit pas grand-chose, car j'estime que malgré ce résultat, il y a 97 chances sur 100 que vous ne soyez pas porteur du virus ».

– Michel : « Je ne comprends pas ! Hier, j'ai eu au téléphone mon frère Albert, qui habite à Bordeaux (Gironde). Comme moi, il a fait un SuperCovTest°, qui est positif. Et son médecin lui a dit que même s'il n'avait pas de symptôme, il avait près d'une chance sur deux d'être porteur du virus ! Vous êtes sûr de vous docteur ? ».

– Jacques après quelques autres clics de souris : « Oui, et je pense que l'estimation du médecin de votre frère est correcte aussi ».

Point d'interrogationPourquoi, pour un même résultat de cet autotest positif,
Jacques estime-t-il que Michel a 97 chances sur 100
de ne pas être porteur du virus, tandis que son frère Albert
a près d'une chance sur deux de l'être ?

Pour lire la Proposition de réponse de la Rédaction, téléchargez le texte complet.

©Prescrire 1er septembre 2020

• Texte complet : 

"Remue-méninges. Prédictif ?" Rev Prescrire 2020 ; 40 (443) : 714. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Pour en savoir plus :

"C'est-à-dire ? Critères
de performances
d'un test diagnostique"
Rev Prescrire 2020 ;
40 (443) : 714.
Pdf, réservé aux abonnés

"Exemple de démarche
diagnostique probabiliste :
intérêt de la prévalence et
des rapports de vraisemblance"
Rev Prescrire 2011 ;
31 (333) : 546.
Pdf, réservé aux abonnés

"Nomogramme de Fagan :
un outil pour estimer
la probabilité d'un diagnostic.
Exemple d'utilisation dans
le diagnostic d'artériopathie
des membres inférieurs"
Rev Prescrire 2019 ;
39 (431) : 698-699.
Pdf, réservé aux abonnés

 
Voir aussi :

Remue-méninges.
Tous les exercices par
ordre de parution
formations.prescrire.org

 COVID-19 
Des informations fiables
et utiles se trouvent
dans Prescrire
Dans l'actualité


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >