Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2018 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150

Spiruline : des effets indésirables hépatiques, cutanés, etc.

La consommation de produits à base de spiruline expose notamment à des atteintes hépatiques et à des réactions d'hypersensibilité.

On nomme spiruline, ou algue bleu-vert, les cyanobactéries du genre Arthrospira, qui forment des filaments spiralés. Ces cyanobactéries sont récoltées à l'état sauvage dans des eaux de certains pays intertropicaux d'Afrique, d'Asie et d'Amérique, cultivées de manière traditionnelle ou produites industriellement.

En Europe, diverses espèces sont utilisées comme additif alimentaire ou comme aliment, notamment sous forme de complément alimentaire, avec l'espoir de "tonus et vitalité" en période de fatigue passagère, "aide au maintien de la masse musculaire" pendant un régime amincissant, etc.

En France, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) et les centres antipoison ont collecté des dizaines de notifications d'effets indésirables liés à la consommation de produits à base de spiruline. Parmi ces effets indésirables, on retrouve notamment des réactions d'hypersensibilité, des troubles hépatiques, des troubles digestifs, et des atteintes cutanées. Ailleurs dans le monde, les données sont convergentes, avec surtout des atteintes hépatiques.

Les divers produits à base de spiruline sur le marché ont une composition variable en nutriments et peuvent contenir divers contaminants comme des cyanotoxines, d'autres bactéries, des métaux lourds. La contamination est parfois déjà présente dès l'ensemencement, mais peut survenir aussi à toutes les étapes de la production de la spiruline, de la récolte au conditionnement.

Des réactions d'hypersensibilité et d'autres effets indésirables liés à la consommation de spiruline en complément de l'alimentation ont été observés. Ils semblent peu fréquents, mais sont probablement sous-notifiés. Des effets à  prendre en compte quand on se pose la question de l'intérêt de produits à base de spiruline, de composition incertaine.

©Prescrire 1er novembre 2018

"Spiruline : atteintes hépatiques, réactions d'hypersensibilité et autres effets indésirables" Rev Prescrire 2018 ; 38 (421) : 833-834. (pdf, réservé aux abonnés)

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 
Lire le texte complet
Pdf, réservé aux abonnés