« L’amélioration doit être un objectif constamment mis en oeuvre, et non un projet à réaliser quand les circonstances le permettent, car elles le permettent rarement. »

Pierre Guignard

n°250

Mai 2004

Au sommaire de la revue Prescrire

Libre  Éditorial : Vents et marées

p.321
250 numéros déjà : La revue Prescrire est aujourd'hui le repère commun de tous ceux qui veulent y voir clair et faire des choix en connaissance de cause. Rendez-vous dans 250 autres numéros, pour savoir jusqu'où les acteurs du mouvement Prescrire auront pu faire évoluer les choses, contre vents et marées

Rayon des nouveautés


Libre  Le mot de Gaspard : Sans vergogne

p.324
Gefitinib : vente au prix fort d'un médicament suscitant un espoir dans un domaine où les malades et professionnels sont assez démunis, sans idée claire de la balance bénéfices-risques

Escitalopram (Seroplex°)

p.325-328
Un isomère du citalopram, sans aucun avantage thérapeutique

Kétotifène collyre (Zaditen°)

p.329
Copie conforme d'autres collyres antihistaminiques H1

Ténofovir (Viread°)

p.330
Nouvelle indication en première ligne anti-HIV : ne pas se précipiter

Infliximab (Remicade°)

p.331-334
Nouvelle indication dans la spondylarthrite ankylosante : un recours

Gefitinib (Iressa°)

p.335-338
Cancer du poumon non à petites cellules : poursuivre l'évaluation avec plus de rigueur

Le segment-clé du mois

p.344
-mab

Actualités à la loupe

Journal Officiel : la modernisation se poursuit

p.339
Entrée en vigueur immédiate des textes législatifs et réglementaires, et remplacement progressif du papier par des versions électroniques

Vaccin grippal saison 2004 pour l'hémisphère sud

p.339
Pour les patients à risques qui voyagent pendant l'hiver austral, un vaccin de composition spécifique est préconisé, mais il semble indisponible !

Zymoplex°

p.340
De retour

Épidermolyses bulleuses congénitales

p.340
D'autres pansements remboursables

Déremboursement

p.340
Posicycline°

Publicité

p.341
Quatre nouvelles interdictions

Vaccin pneumococcique conjugué

p.342
Une diminution temporaire des stocks de Prevenar°

Fludarabine

p.342
Forme orale

Échos du réseau

p.343
Assurance

Nicotine : peu importe la voie d'administration

p.343
Quatre formes de nicotine sont actuellement disponibles pour l'aide au sevrage tabagique. Prudence face au risque d'utilisation par un enfant : l'inhalateur façon fume-cigarette abandonné ici ou là peut donner très envie de jouer au fumer

Telmisartan

p.344
Dosage faible

Témazépam

p.344
Moins dans les boîtes

Médicaments ou bonbons ?

p.345
Présentation d'un antiacide en rouleaux, façon bonbons acidulés. Un tel conditionnement expose à un risque de consommation massive par un enfant

Citalopram oral

p.345-346
Première copie

Ribavirine orale

p.346-347
Sous deux noms

Inexium° 20 mg

p.347
En boîte de 7

Uprima°

p.347
En boîte de 1 comprimé

25 arrêts de commercialisation

p.348
Algoced° Gé gélules, etc.

Insulines Lilly

p.348
Gamme révisée

Vigilances


Toxicomanie à la tianeptine (suite)

p.349
À surveiller et à déclarer à un centre d'évaluation et d'information sur les pharmacodépendances ou à un centre de pharmacovigilance

Accidents vasculaires cérébraux et décès sous olanzapine

p.349
Ne pas employer chez les patients âgés déments

Déficit en vitamine B12 sous metformine

p.349
Doser la vitamine B12 sous metformine au long cours en cas d'autres facteurs de risque de déficit ou en cas de signes cliniques évocateurs

Hypercorticisme par interaction corticoïde inhalé + inhibiteur de la protéase du HIV

p.350-351
Des manifestations cliniques d'hypercorticisme ont été rapportées à la prise d'un corticoïde inhalé ou par voie nasale, fluticasone dans la plupart des cas, chez des patients infectés par le HIV et traités par un inhibiteur de la protéase du HIV. En pratique, la dose minimale efficace de corticoïde inhalé est à rechercher soigneusement

Acidose métabolique due au topiramate

p.352
L'acidose survient le plus souvent en début de traitement, mais parfois tardivement à l'occasion d'une augmentation de dose ou d'une autre cause d'acidose : diarrhée, chirurgie, troubles respiratoires, etc.

Hyponatrémie induite par les médicaments

p.353
Gare aux associations à risques, notamment diurétiques et antidépresseurs IRS, et chez les patients âgés

Pharmacodépendance aux antiparkinsoniens dopaminergiques

p.353
Un comportement addictif chez certains patients

Stratégies


L'angioplastie coronaire à la phase aiguë de l'infarctus du myocarde

p.354-361
Une angioplastie en urgence fait souvent mieux qu'un thrombolytique
La séquence transfert rapide (moins d'une heure et demie) puis angioplastie a une meilleure balance bénéfices-risques qu'une thrombolyse immédiate. En cas de choc, une revascularisation urgente par angioplastie ou chirurgie paraît préférable à un traitement médical. En cas de douleur récidivant ou persistant après thrombolytique, l'angioplastie paraît réduire le risque de nouvel événement coronaire, voire la mortalité. L'injection d'abciximab avant angioplastie réduit le nombre de réinterventions précoces urgentes, et la pose systématique d'endoprothèses le nombre de réinterventions ultérieures, mais sans réduction de la mortalité ou du risque de récidive

Millepertuis et états dépressifs

p.362-369
Au mieux une légère efficacité, mais de nombreuses interactions à prendre en compte
Le millepertuis est inapproprié au traitement de la dépression sévère. Dans le traitement d'un épisode dépressif léger ou modéré, sa balance bénéfices-risques n'est pas plus favorable que celle des médicaments antidépresseurs, surtout en raison du risque d'interaction médicamenteuse : contraceptifs oraux, anticoagulants oraux, inhibiteurs de la protéase du HIV, digoxine, etc. Informer les patients de ce risque, en cas d'utilisation à court terme dans le cadre de la prise en charge d'une humeur dépressive passagère

Chimiothérapie du cancer bronchique non à petites cellules

p.369-371
Des bénéfices limités
La chimiothérapie de référence est une association d'un sel de platine + un autre cytotoxique, mais quel que soit le stade, ses effets sont modestes. En situation adjuvante, la balance bénéfices-risques de la chimiothérapie est trop mal connue pour sortir du cadre des essais cliniques

La perfusion sous-cutanée

p.372-376
Efficace pour réhydrater des patients âgés modérément déshydratés
Technique simple, à domicile et à l'hôpital, la perfusion sous-cutanée est envisagée lorsque la voie orale est insuffisante ou inutilisable. En cas d'urgence, la perfusion intraveineuse reste le traitement de référence

Repères

Digoxine : plutôt une dose faible

p.376-377
En cas d'insuffisance cardiaque en rythme sinusal, rechercher une digoxinémie entre 0,5 µg/l et 0,8 µg/l

Tuberculose en France

p.377-378
Rester attentif chez les personnes adultes nées à l'étranger, surtout en collectivité

Paludisme importé en France

p.378
Environ 7 000 cas par an, dont quelques décès

Lymphogranulomatose vénérienne en Europe

p.378
Renforcer les messages de prévention, en particulier pour les homosexuels masculins

Mort subite du nourrisson

p.378
Renouveler le message "couché sur le dos"

Ouvertures


Libre  Observance des traitements en Afrique : l'obstacle est économique

p.379-380
La prétendue incapacité des patients africains à suivre un traitement antirétroviral contraignant semble bien démentie. Le principal obstacle est d'ordre économique, tout simplement

Maladies à déclaration obligatoire - Dispositifs de signalement et notification anonymisée

p.386-387
Les dispositifs de signalement et de notification sont en place pour les 26 maladies à déclaration obligatoire en France

Sages-femmes - La liste de médicaments enfin actualisée

p.387-388
Restent en suspens les questions de la formation et des conditions de mises à jour des listes de médicaments dans les maternités

Le système de réparation des préjudices causés par les accidents médicaux

p.381-385
En l'absence de faute identifiée, et donc de responsable, la réparation s'appuie sur la solidarité nationale. Le nouveau système ne restreint pas le droit de la victime à intenter un procès à celui qu'elle estime responsable

Lu pour vous

Une série de guides juridiques concernant les personnes handicapées

p.388

Handicap et dépendance : l'évaluation

p.389

Personnes handicapées. Le guide pratique 2004

p.389

Les maladies professionnelles

p.389

Forum


Halte aux ruptures de stock !

p.390

Le niveau des "psy"

p.391

Libre  Non à la déréglementation de la santé

p.392-393

Les méfaits du déremboursement

p.393

Des mesures simples

p.393

Le visiteur médical, nouveau prescripteur ?

p.393

À chacun ses comptes

p.394

Inflation des termes et des erreurs

p.394

Luc Cifer

CDD

p.394

Prescrire en questions


Tahor° : pourquoi un tel succès commercial ?

p.395
Entre données d'évaluation et prescription, des critères personnels viennent s'intercaler

Lexique médical anglais-français : lequel choisir ?

p.396
Un ouvrage pour le vocabulaire général, mais pas de perle rare pour le médical

Quelle anesthésie dentaire chez la femme enceinte ?

p.396
En pratique, pas de contre-indication de l'articaïne, de la lidocaïne ni pour la présence d'adrénaline

Metformine : quels risques chez un coronarien ?

p.396
L'insuffisance coronaire stable n'est pas considérée comme une contre-indication

Ostéoporose cortisonique : quelle efficacité préventive des diphosphonates ?

p.396
Pas de preuve d'efficacité préventive. Si cet effet existe, les données disponibles permettent de conclure qu'il est de faible ampleur

Et aussi


Électronique

L'Espace Abonnés du Site internet Prescrire

p.400

Take it easy

Exercise n° 95 "Medicamentation" of society

p.399

Publicité à la loupe

Ne pas penser avec les pieds

p.III

Précisions et corrections

Aerius°

p.II

Bronchopneumopathie chronique obstructive

p.II

Voltarène Emulgel° 100 ml

p.II

Fluticasone inhalée

p.II

Méthylphénidate

p.II

Prostit S.A.R.L.

p.II
L'Application Prescrire
L'Application Prescrire
Un accès à tous les textes publiés par Prescrire, pour une utilisation au cœur de la pratique quotidienne


Les textes de ce sommaire sont disponibles dans l'Application Prescrire. Ils peuvent également être téléchargés en ligne sur prescrire.org par les Abonnés, dans la limite de 15 textes par période de 24 heures, par le
> Moteur de Recherche du site

Chaque mois, en lien avec la revue Prescrire, sont  publiées dans l'Application Prescrire et sur le site les :

Les versions complètes des textes publiés uniquement sous forme résumée dans le mensuel Prescrire sont disponibles dans l'Application Prescrire, ou dans la rubrique du site :