« Mais notre époque n’a guère de temps à consacrer aux nuances. »

Robert Pourvoyeur

n°249

Avril 2004

Au sommaire de la revue Prescrire

Libre  Éditorial : Transparence des Agences

p.241
Le futur cadre législatif européen sur le médicament laisse entrevoir une obligation renforcée de transparence pour les agences du médicament. Mais bien des freins peuvent concourir à l'opacité des agences du médicament : préparons-nous à pousser fort pour que ça bouge

Rayon des nouveautés


Libre  Le mot de Gaspard : Les pieds sur terre

p.244
Prudence face aux incertitudes sur les effets indésirables de la sixième statine commercialisée en France, sans preuve clinique d'efficacité préventive cardiovasculaire

Rosuvastatine (Crestor°)

p.245-248
6e statine : mieux vaut les statines évaluées sur des critères cliniques

Valdécoxib (Bextra°)

p.249-252
Aussi décevant que les précédents coxibs

Acéclofénac (Cartrex°)

p.253-256
Arrivée en France d'un AINS déjà ancien

Méthylphénidate à libération prolongée (Concerta LP°, Ritaline LP°)

p.256-260
Pour de rares enfants

Toxine botulique de type A (Botox°, Dysport°)

p.261
Nouvelle indication dans la spasticité du membre supérieur après AVC : une AMM prématurée

Thalidomide (Thalidomide Laphal°)

p.262
Avec plus de recul : dans les réactions chroniques du greffon contre l'hôte, seulement pour les essais cliniques

Actualités à la loupe

Vertéporfine

p.263
Remboursement élargi à prix quasi constant

Néoral° 10 mg : blisters à risque

p.263-264
Certains blisters de Néoral° 10 mg (ciclosporine) exposent à un risque de surdosage, à cause d'une identification ambiguë

Olanzapine

p.264
Injectable : ASMR V

Simvastatine : remboursement élargi

p.264
L'ensemble des indications de Lodales° et Zocor° 20 mg et 40 mg est désormais remboursable

Travoprost

p.264
Remboursement élargi

Simvastatine

p.265
Nouveau RCP après l'essai HPS

Fluvastatine

p.265
En prévention secondaire

Un anorexigène de retour

p.265
Incroyable mais vrai : l'amfépramone revient ! Elle est déjà disponible au moins au Danemark

Traitements inhalés et enfant : quels dispositifs ?

p.266
Les dispositifs d'administration les plus simples en première intention, et la dose efficace la plus faible

Fluticasone

p.266
Inhalée en pédiatrie

Interféron bêta-1b

p.266
Conservation moins contraignante

Budésonide + formotérol

p.267
Un dosage de plus

Nicardipine

p.267
Injectable en ville

Échos du réseau

p.268
Promesses

Pantoprazole

p.268
Harmonisation

Rabéprazole

p.269
Harmonisation

Lévofloxacine

p.269
Harmonisation prostatite

Le segment-clé du mois

p.269
-oxacine

Conditionnements mal conçus (suite)

p.270
Un cas d'expression de la posologie prêtant à confusion, pour un antibiotique pédiatrique

23 copies

p.270
Amoxicilline acide clavulanique Teva° nourrissons et enfants, poudres pour suspension buvable, etc.

Roxithromycine

p.271
Arrivée des copies

2 compléments de gamme-copies

p.271
Ceftriaxone Arrow° 2 g injectable, etc.

Cytotoxiques

p.272
Non disponibles

22 arrêts de commercialisation

p.272
Arhumyl° comprimés, etc.

Vigilances


Linézolide : un bilan après un an

p.273
Surtout des effets indésirables hématologiques

Accidents graves dus à la fluorescéine (suite)

p.273
Risque de choc anaphylactique

Ménopause : arrêt de l'essai WHI estrogène seul versus placebo

p.273
Pas de surcroît de cancer mais des accidents vasculaires cérébraux

Modifications de la couleur ou de la texture des cheveux par des médicaments

p.274-279
De nombreux médicaments, très variés, peuvent être en cause : chloroquine, minoxidil, interféron alfa, ciclosporine, acide valproïque ; ainsi que des médicaments contre l'acné, des anticancéreux, des inhibiteurs de la protéase du HIV. Certains médicaments modifient parfois l'aspect ou la longueur des cils et sourcils. En pratique, penser à une cause médicamenteuse et notifier

Stratégies


Traitement antirétroviral de l'infection par le HIV chez l'adulte

p.280-288
Les traitements de première ligne se précisent
Il existe des avantages et des inconvénients à débuter précocement un traitement antirétroviral à envisager selon les symptômes, le taux de lymphocytes T CD4+ et la charge virale. Le traitement de première ligne doit comporter une association d'antirétroviraux : au moins 2 inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse + soit un inhibiteur non nucléosidique, soit au moins 1 inhibiteur de la protéase du HIV. Aucune association de référence univoque ne convient à tous les patients. Le suivi de l'efficacité du traitement fait appel à la charge virale et au taux de lymphocytes T CD4+. Les échecs nécessitent l'analyse des causes possibles (observance, interactions médicamenteuses, concentration plasmatique des antirétroviraux, etc.). Les tests de résistance aident à déterminer les alternatives les plus efficaces en cas d'échec virologique par résistance

Hyperactivité avec déficit de l'attention : gare au dérapage (suite)

p.289-291
Le méthylphénidate n'est qu'un recours
Le diagnostic repose sur des symptômes non spécifiques (agitation motrice, déficit de l'attention, impulsivité). Ses limites sont floues. La thérapie comportementale est efficace chez la majorité des enfants. Le méthylphénidate, un amphétaminique dont les effets à long terme sont mal connus, est un recours de dernière ligne, chez les enfants dont le comportement reste perturbé avec des conséquences sociales, scolaires et familiales, malgré les prises en charge non médicamenteuses. Le dérapage de la prescription vers des enfants simplement turbulents expose à des risques disproportionnés

Transition ménopausique : un diagnostic clinique

p.292-293
Les dosages hormonaux ne font pas mieux
Chez les femmes européennes et les nord-américaines, les symptômes les plus fréquents accompagnant la transition ménopausique et la ménopause (déterminée rétrospectivement après 12 mois d'aménorrhée) sont les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. Les performances diagnostiques des dosages hormonaux ne sont pas meilleures que celles de l'impression clinique

Repères

Nettoyage à l'eau des plaies

p.294
Pas d'avantage clinique démontré de l'eau stérile ou du sérum physiologique sur l'eau du robinet. Douche sans danger particulier en cas de plaie opératoire peu étendue

Les réactions chroniques du greffon contre l'hôte

p.295-296
Après transplantation de cellules souches hématopoïétiques de sang périphérique ou greffe de moelle allogéniques, les réactions du greffon contre l'hôte entraînent environ un quart des décès non directement liés aux cancers

L'éducation sanitaire améliore le pronostic des coronariens

p.296
Dans un essai écossais, l'éducation visant à améliorer l'observance des traitements préventifs s'est accompagnée d'une diminution de la mortalité totale

Ouvertures


Libre  Saturnisme infantile : passer à l'action

p.297-298
Place à l'action concertée sur le terrain

Intimidation - Une firme attaque en justice un bulletin indépendant membre de l'ISDB, et perd…

p.298-299
Une victoire pour l'information indépendante de qualité

Pas de tabac au travail

p.299
L'interdiction de fumer au travail s'accompagne d'une baisse absolue d'environ 4 % du nombre de fumeurs

Maladies professionnelles - 31 tableaux modifiés, 2 tableaux créés

p.300-301
Élargissement des possibilités de reconnaissance en maladie professionnelle

Importante disparité de la tuberculose en Europe

p.301
Stabilité en Europe de l'Ouest et du Centre, sauf chez les personnes d'origine étrangère, incidence élevée et croissante à l'Est

Libre  Monopoli (Poisson d'avril)

p.302-306
Prostit S.A.R.L. : la fusion des deux plus vieux métiers du monde
Une société de services, créée par deux des principaux fondateurs du mouvement de l'"Evidence-based medicine" (p. 302-306) Le texte original a été publié en anglais dans le numéro de Noël 2003 du British Medical Journal (http://www.bmj.com) : HARLOT plc: an amalgamation of the world's two oldest professions David L Sackett, Andrew D Oxman BMJ 2003;327:1442-1445. Lien direct : http://bmj.bmjjournals.com/cgi/content/full/327/7429/1442

Lu pour vous

Éthique et médecine de catastrophes

p.308

Sites Web

USPDTF

p.307-308
US Preventive Services Task Force Recommandations reposant sur des synthèses méthodiques des données

Forum


Êtes-vous "CAGE" ?

p.309

La pharmacie hospitalière et la vente des médicaments au public

p.310

Des mutuelles étudiantes peu crédibles

p.311

Mauvaise orientation

p.311

Un médicament aux multiples vertus

p.311

Adieu

p.311

Le bon choix

p.311

Le choix du risque

p.312

Luc Cifer

Tics

p.312

Prescrire en questions


Lèpre : comment interpréter les statistiques et la stratégie de lutte de l'OMS ?

p.313-315
Examiner les faits à l'abri des préjugés et des slogans

Quelle est la validité d'une ordonnance faxée ?

p.316
Des exceptions en fonction du degré d'urgence

Du racémique à l'énantiomère actif : quel progrès thérapeutique ?

p.316
Données cliniques avant hypothèses et raisonnements pharmacologiques

L'almotriptan apporte-t-il un progrès thérapeutique ?

p.316
Quelques difficultés courantes dans la constitution et l'analyse d'un dossier d'évaluation clinique de médicament nouvellement mis sur le marché

De nouvelles données pour l'association estradiol + nomégestrol (Naemis°) ?

p.316
Des données complémentaires qui ne modifient pas les conclusions de la Rédaction

En quoi le dispositif transdermique Evra° est-il un progrès en contraception ?

p.316
Nouveauté commerciale n'est pas progrès pour les femmes

Et aussi


Électronique

Les Mini-Lettres Prescrire - Pour ne rien manquer d'essentiel

p.320

Take it easy

Exercise n° 94 Intradermal BCG: partial protection against tuberculosis in children

p.319

Publicité à la loupe

Poissons d'avril ?

p.III

Précisions et corrections

Thalidomide Laphal°

p.II

Vaccination contre la grippe

p.II

Pseudoéphédrine

p.II
L'Application Prescrire
L'Application Prescrire
Un accès à tous les textes publiés par Prescrire, pour une utilisation au cœur de la pratique quotidienne


Les textes de ce sommaire sont disponibles dans l'Application Prescrire. Ils peuvent également être téléchargés en ligne sur prescrire.org par les Abonnés, dans la limite de 15 textes par période de 24 heures, par le
> Moteur de Recherche du site

Chaque mois, en lien avec la revue Prescrire, sont  publiées dans l'Application Prescrire et sur le site les :

Les versions complètes des textes publiés uniquement sous forme résumée dans le mensuel Prescrire sont disponibles dans l'Application Prescrire, ou dans la rubrique du site :