« Tout homme bien portant est un malade qui s’ignore. »

Knock (Jules Romain)

n°233

Novembre 2002

Au sommaire de la revue Prescrire
Rayon des nouveautés

Libre  Le mot de Gaspard : Effraction

p.724
Toutes sortes de moyens sont utilisés par les firmes pour entrer sur le marché hospitalier, méthode la plus facile et la plus efficace, même si la nouveauté est plutôt destinée, in fine, aux soins ambulatoires

Oseltamivir (Tamiflu°)

p.725-730
Un antiviral sans grand effet sur la grippe, mais source fréquente de troubles digestifs. La vaccination préventive reste de mise

Télithromycine (Ketek°)

p.731-734
S'ajoute inutilement à 8 macrolides déjà sur le marché, sans aucun progrès en termes d'efficacité ni d'effets indésirables

Linézolide (Zyvoxid°)

p.735-739
En recours, pour quelques malades atteints d'infections graves à Gram +. Les effets indésirables restent à mieux cerner

Lévétiracétam (Keppra°)

p.739-741
Pour certains cas d'épilepsie partielle résistante. La plupart des patients restent cependant symptomatiques

Actualités à la loupe

Cisapride : sur prescription restreinte

p.742
Prepulsid° reste commercialisé en France. La firme Janssen-Cilag a accepté le principe d'un programme de suivi de son utilisation, qu'elle fait sous-traiter par un prestataire de services

Sibutramine : sur prescription restreinte

p.743
Des restrictions très relatives Il n'est pas raisonnable d'exposer des patients à des risques graves pour une perte de poids de quelques kilogrammes qui s'estompe à l'arrêt du traitement

Vigabatrine : rappel sur le risque oculaire

p.743-744
L'exploration du champ visuel est indispensable : un tiers des patients traités par vigabatrine (Sabril°) présente des atteintes oculaires parfois invalidantes

Clozapine

p.744
Copies en ville

Béclométasone

p.744
Voie nasale exonérée

Publicité

p.745
Trois nouvelles interdictions

Échos du réseau

p.745
Bon sens

Arcalion° en boîtes de 60 comprimés

p.746
Pas d'efficacité démontrée, autre que placebothérapeutique

Sargénor° enfants

p.746
Pas d'efficacité démontrée, autre que placebothérapeutique

8 copies

p.747
Ibuprofène Ratiopharm comprimés, etc.

Isotrétinoïne

p.747-748
Rappel des risques

5 compléments de gamme-copies

p.748
Aciclovir G Gam° comprimés, etc.

Prescription en DCI

p.748
(suite)

Changement de nom

p.749
Dépuratif des Alpes°

Génésérine° : SMR insuffisant

p.749
Nouvelle forme et nouveau dosage, mais pas moins d'effets indésirables

10 arrêts de commercialisation

p.749
Céfadroxil GNR° 125 mg poudre pour suspension buvable, etc.

Vigilances


Nitrofurantoïne et pneumopathie

p.750
Atteintes aiguës et pneumopathies interstitielles ou fibroses

Noms de marques et surdosage

p.750
Penser et communiquer en DCI

Oser parler du sildénafil

p.750
Avant de prescrire un médicament à risque d'interaction

Interaction amiodarone - antivitamine K

p.750
Risque d'augmentation de l'effet anticoagulant et du risque hémorragique

Ulcérations cutanées dues au méthotrexate

p.751-752
Le méthotrexate à dose faible, tel qu'utilisé dans la polyarthrite rhumatoïde ou le psoriasis, expose à un risque d'ulcérations cutanées multiples et profondes en peau saine dans la polyarthrite, et à un risque d'ulcération de plaques de psoriasis. La cicatrisation est rapide à l'arrêt du méthotrexate. D'autres immunosuppresseurs sont à surveiller. En pratique, penser aux immunosuppresseurs en cas d'ulcérations cutanées

Troubles du goût dus aux médicaments

p.752
Agueusie et dysgueusie ont imputables à de nombreux médicaments administrés par voie générale

Gare aux objets métalliques au voisinage d'un appareil d'IRM

p.753
Plusieurs accidents, dont un cas mortel, ont impliqué des bouteilles d'oxygène ou de protoxyde d'azote. Aucun objet comportant des matériaux ferromagnétiques ne doit être introduit dans l'enceinte d'un appareil IRM

Troubles oculaires sous isotrétinoïne

p.753
L'isotrétinoïne (Roaccutane° ou autre) expose à des risques d'effets indésirables ophtalmologiques très variés

Stratégies


Les maladies à prions

p.754-768
Troisième partie Du mouton à la vache, de la vache à l'Homme ?
La tremblante du mouton, connue depuis plus de deux siècles, et l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), décrite pour la première fois en Grande Bretagne en 1987, ont des répercutions en médecine humaine. La tremblante du mouton, prototype des encéphalopathies spongiformes subaiguës, a vraisemblablement été à l'origine d'une contamination bovine par voie alimentaire. Lors de son adaptation à la vache, l'agent de la tremblante a présenté une augmentation de son pouvoir pathogène et de son aptitude à infecter d'autres espèces animales et probablement l'espèce humaine. La variante de la "maladie de Creutzfeldt-Jakob" (vMCJ) est vraisemblablement une forme humaine d'ESB. Le nombre de cas est actuellement très limité. Parmi les incertitudes sur l'évolution de l'incidence de la vMCJ, figurent notamment la possibilité de nouvelles contaminations humaines d'origine animale et la possibilité de transmission iatrogène interhumaine

L'alcool éthylique

p.769-775
Connaître les risques, mais aussi les bénéfices
La mortalité imputable à l'alcool est élevée en France, de l'ordre de 50 000 décès par an. Mais une consommation faible d'alcool semble sans danger pour la plupart des adultes de plus de 40 ou 50 ans. Selon plusieurs études épidémiologiques, la consommation d' un "verre standard" de boisson alcoolisée par jour est associée à une diminution du risque de décès. La consommation d'alcool à faible dose semble avoir un effet protecteur cardiovasculaire, plus chez les hommes que chez les femmes. Ces résultats ne peuvent pas être extrapolés aux jeunes adultes

Où trouver l'information complète et fiable pour les voyageurs ?

p.777
Faute de garanties de mise à jour des informations disponibles "en ligne", il paraît nécessaire de consulter plusieurs sources, afin de comparer les informations : sites internet les plus utiles et appel téléphonique à un centre de consultation spécialisée

Repères

Vacciner certains voyageurs contre le méningocoque

p.776-777
Les personnes les plus à risques sont les enfants et les jeunes adultes, ayant des contacts étroits et prolongés avec les habitants, telles les personnes qui retournent dans leur pays d'origine. Il faut proposer la vaccination selon le contexte épidémique et le type de voyage

Trop forte mortalité maternelle en France

p.778-779
Plus de la moitié des décès maternels sont "évitables". Les hémorragies et les complications de l'hypertension artérielle sont les principales causes de mortalité maternelle

Paludisme et grossesse

p.779-780
Le risque d'accès palustre est augmenté lors de la grossesse, ainsi que durant les deux premiers mois après l'accouchement

Pas d'aspirine systématique en prévention primaire cardiovasculaire

p.780
Une efficacité modeste contrebalancée par un risque notable d'hémorragie grave

Ouvertures


Libre  Conséquences sanitaires de l'accident de Tchernobyl en France : une opacité persistante

p.781-782
Un rapport officiel français s'est révélé apparemment rassurant, mais n'a tenu aucun compte des résultats discordants publiés par un organisme indépendant. Il est temps de s'acheminer vers une véritable culture de la transparence et du débat collectif

Les services d'aide à domicile en France

p.783-784

Fraudes en tous genres

p.784

Les rythmes de l'enfant

p.784

Expérimentation humaine et "loi Huriet"

p.785-786
Un meilleur suivi des bonnes pratiques dans les recherches biomédicales passe par la révision de la "loi Huriet". Mais d'ores et déjà, dans la mesure où tout investigateur ne peut solliciter qu'un seul avis par projet de recherche, les comités consultatifs de protection des personnes dans la recherche biomédicale peuvent faire respecter le droit de la personne sans négliger les besoins collectifs en matière de recherche

Les carences de la formation médicale en France

p.787-788
La formation des médecins à la santé publique est insuffisante en France. Un spécialiste de santé publique a tenté d'analyser ce phénomène : résistance à l'évaluation, refus d'une responsabilité vis-à-vis de la société, etc.

Lu pour vous

Guide documentaire santé social

p.790

Dictionnaire des maladies

p.790

Sites Web

Légifrance Portail du droit français

p.789-790

Forum


Des recettes aux bonnes pratiques raisonnées

p.791

Un partenariat qui repose question

p.792

Le camelot de l'ésoméprazole

p.792

La pilule qui fait maigrir

p.795

Les résultats

p.792

Médicament : la parole est aux usagers

p.793-795

Luc Cifer

Romain (Jules)

p.795

Prescrire en questions


L'ivermectine est-elle remboursable dans le traitement de la gale ?

p.796
Oui, si on lit bien le Journal Officiel

Ébastine : la revue Prescrire a-t-elle publié une information tronquée ?

p.796
La firme PharmaFarm présente son point de vue sur le dossier. Mais sans ajouter de donnée décisive à l'article de la revue. Des risques cardiaques ne sont nullement exclus. L'ébastine n'apporte rien de nouveau

L'essai PROGRESS a-t-il été mal rapporté par la revue Prescrire ?

p.796
Des investigateurs de cet essai s'en tiennent à leur version des résultats. La revue élargit la vision et relie ces résultats aux autres données disponibles

Et aussi


Électronique

Libre  Pas de catéchisme !

p.721
Après avoir combattu la soumission aux firmes pharmaceutiques et à leurs noms de marques exclusifs, rappelons aux tenants du "tout DCI" d'aujourd'hui que ce qui compte avant tout est de penser et communiquer en DCI pour des soins de qualité. Il existe quelques limites pharmacothérapeutiques à la prescription en DCI, qu'il faut bien connaître

Le Site internet Prescrire

p.800

Take it easy

Xercise n° 79 Ursodeoxycholic acid A second look

p.799

Publicité à la loupe

Nouveauté commerciale n'est pas avancée thérapeutique

p.III

Précisions et corrections

Répaglinide

p.II
L'Application Prescrire
L'Application Prescrire
Un accès à tous les textes publiés par Prescrire, pour une utilisation au cœur de la pratique quotidienne


Les textes de ce sommaire sont disponibles dans l'Application Prescrire. Ils peuvent également être téléchargés en ligne sur prescrire.org par les Abonnés, dans la limite de 15 textes par période de 24 heures, par le
> Moteur de Recherche du site

Chaque mois, en lien avec la revue Prescrire, sont  publiées dans l'Application Prescrire et sur le site les :

Les versions complètes des textes publiés uniquement sous forme résumée dans le mensuel Prescrire sont disponibles dans l'Application Prescrire, ou dans la rubrique du site :