prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Traiter une mastite chez une femme qui allaite : poursuivre l'allaitement est souvent possible

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2021 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180

Traiter une mastite chez une femme qui allaite : poursuivre l'allaitement est souvent possible

En cas d'inflammation du sein avec ou sans abcès chez une femme qui allaite, des mesures autres que médicamenteuses permettent de soulager la femme sans entraver l'allaitement. Quand un antibiotique est justifié, le choix de l'antibiotique nécessite parfois de suspendre temporairement l'allaitement.

Une mastite est une inflammation d'un sein, compliquée parfois par une infection bactérienne, voire un abcès. En cas d'allaitement, les mastites sont fréquentes et apparaissent généralement durant les 6 premières semaines d'allaitement, notamment suite à un engorgement mammaire ou à des crevasses au mamelon.

Dans cette situation, le traitement d'une mastite repose d'abord sur la "vidange" efficace et régulière du sein, et sur un drainage du pus en cas d'abcès. En l'absence de traitement médicamenteux, il n'y a pas de risque majeur pour un enfant né à terme et en bonne santé à continuer de l'allaiter. Pour soulager la douleur, le paracétamol ou l'ibuprofène sont des options, à condition de maîtriser leurs posologies et d'éviter l'ibuprofène en cas de suspicion d'infection.

Un traitement antibiotique oral ou injectable est à envisager quand la mastite ne régresse pas après une durée de 24 à 48 heures ou en cas d'abcès du sein. Les antibiotiques passent dans le lait maternel. L'enfant allaité est exposé à leurs effets indésirables, le plus souvent des diarrhées et des candidoses.

Certains antibiotiques proposés dans le traitement des mastites permettent le maintien de l'allaitement, par exemple : pénicillines M, telles que la cloxacilline (Orbenine° ou autre) ; céfalexine (Keforal°), une céphalosporine ; clindamycine (Dalacine° ou autre) ou vancomycine par voie injectable. D'autres ont des effets indésirables qui justifient de suspendre l'allaitement pendant la durée du traitement et au-delà en tenant compte de la durée d'élimination de l'antibiotique : les macrolides, tels que l'azithromycine (Zithromax° ou autre) ou la clarithromycine (Zeclar° ou autre) ; la doxycycline (Tolexine° ou autre) ; le sulfaméthoxazole + triméthoprime (Bactrim° ou autre). La lactation est alors maintenue, manuellement ou à l'aide d'un tire-lait et l'enfant reçoit à la place du lait industriel.

©Prescrire 1er octobre 2021

• Texte complet : 

"Soigner une mastite ou un abcès du sein chez une femme qui allaite" Rev Prescrire 2021 ; 41 (456) : 755-762. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Les médicaments antidouleur
au cours de l'allaitement"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients
 
"Très peu de contre-indications
à l'allaitement maternel"
Rev Prescrire 2020 ;
28 (297) : 515-520.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >