prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Inflammation des grands plis du corps : soins locaux et antifongiques

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2021 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150 | 180

Inflammation des grands plis du corps : soins locaux et antifongiques

Le traitement de premier choix d'une inflammation de la peau au niveau des grands plis (alias intertrigo) vise à limiter la macération et l'irritation de la peau. Quand cela est insuffisant ou difficile à mettre en œuvre, ou quand une mycose est évoquée, l'application cutanée d'un antifongique azolé est le traitement médicamenteux de premier choix.

Un intertrigo est une inflammation de la peau au niveau d'un pli du corps, en général sans gravité. Les lésions des intertrigos des grands plis siègent le plus souvent sous les seins, entre les fesses, au niveau des aines, des aisselles, de l'abdomen ou du cou. Ces lésions provoquent des douleurs, des sensations de brûlure et des démangeaisons. Les facteurs favorisants sont surtout ceux qui entretiennent la macération et l'irritation de la peau, notamment : obésité, allaitement, incontinence, sudation excessive, difficultés à sécher la peau, application de produits irritants ou allergisants.

Les intertrigos des grands plis disparaissent rarement tant que les conditions qui ont conduit à leur apparition persistent. Les surinfections bactériennes telles qu'un abcès sont rares ; elles sont plus fréquentes chez les patients diabétiques ou immunodéprimés ; en cas de lésions cutanées liées au grattage ; quand des lésions sont fissurées.

Le traitement de premier choix vise à limiter la macération et l'irritation de la peau qui sont en cause : aérer les plis atteints ; se laver quotidiennement avec un savon à pH neutre ; sécher la peau par tamponnement avec un linge ou avec un sèche-cheveux, sans exposer la peau à une chaleur excessive ; apposer une pièce absorbante de coton ou de gaze au niveau des plis atteints ; éviter tout contact des lésions avec des produits irritants ou allergisants.

Quand ces mesures sont insuffisantes ou difficiles à mettre en œuvre, ou quand une mycose est évoquée, l'application cutanée d'un antifongique azolé (éconazole) est le traitement médicamenteux de premier choix.

Certains médicaments ou produits de santé sont à écarter lors d'un intertrigo des grands plis : talc, dermocorticoïdes, éosine aqueuse et violet de gentiane.

©Prescrire 1er octobre 2021

• Texte complet : 

"Premiers Choix Prescrire. Intertrigo des grands plis" Rev Prescrire 2021 ; 41 (456) : 763-766. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >