prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Fibrillation auriculaire : intérêt limité des applications pour smartphone

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2021 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150

Fibrillation auriculaire : intérêt limité des applications pour smartphone

Mi-2021, des applications pour smartphone semblent permettre d'écarter en confiance une fibrillation auriculaire. Par contre elles sont à l'origine de beaucoup de diagnostics par excès.

Une fibrillation auriculaire (alias fibrillation atriale) est un trouble du rythme cardiaque dont la fréquence augmente avec l'âge. Les patients atteints de ce trouble ont un risque accru d'insuffisance cardiaque et d'embolies artérielles, notamment des accidents vasculaires cérébraux. L'examen de référence pour le diagnostic de fibrillation auriculaire est l'électrocardiogramme (ECG).

Depuis les années 2000, des applications pour smartphone sont utilisées pour détecter une fibrillation auriculaire.

Selon trois synthèses d'études très hétérogènes, la sensibilité des applications pour smartphone destinées à détecter des fibrillations auriculaires à partir de l'analyse du pouls au bout d'un doigt semble être d'environ 94 %, et leur spécificité d'environ 96 %.

Ces performances diagnostiques peuvent paraître élevées, mais le risque de diagnostic par excès est très élevé dans les populations où la prévalence de fibrillations auriculaires est faible. Par exemple, chez les personnes âgées d'environ 65 ans à 70 ans, chez qui la prévalence de la fibrillation auriculaire est estimée à environ 2 %, le diagnostic de fibrillation auriculaire est erroné environ 7 fois sur 10. Le risque de diagnostic par excès est probablement encore plus élevé chez des personnes plus jeunes.

En pratique, mi-2021, des applications pour smartphone semblent permettre d'écarter en confiance ce trouble du rythme cardiaque, au prix de beaucoup de diagnostics par excès.

©Prescrire 1er juillet 2021

• Texte complet : 

"Fibrillation auriculaire et applications pour smartphone. Beaucoup de diagnostics par excès en 2021" Rev Prescrire 2021 ; 41 (453) : 527-528. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Fibrillation auriculaire"
Premiers Choix Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés
 
De nombreux autres
textes en indiquant
"Fibrillation auriculaire"
dans le moteur de recherche
> Rechercher dans Prescrire

À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >