prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Médicaments : des morts à éviter

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2021 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150

Médicaments : des morts à éviter

Certains procès retentissants (Mediator°, etc.), mettent à la une des médias des désastres causant des milliers de victimes d'un médicament. De telles affaires spectaculaires n'arrivent pas tous les jours. Mais il existe une iatrogénie médicamenteuse plus ordinaire, qui peut être évitée, au moins en partie.

Tous les jours, ici et là, à côté de personnes soulagées ou guéries par des médicaments, des personnes sont victimes de tel ou tel médicament. Combien ? Des enquêtes officielles ont estimé, par échantillonnage et extrapolation, qu'en France les effets indésirables des soins, notamment des médicaments, causent des dizaines de milliers d'hospitalisations et des milliers de morts par an. Tous les ans. De nombreuses morts ne sont pas reliées à leur cause médicamenteuse, ne font l'objet d'aucune attention particulière, restent ignorées ou presque, y compris de la part des soignants impliqués. Comme par exemple des morts subites d'origine médicamenteuse. Beaucoup sont pourtant évitables, sans fatalité.

Éviter des morts dues à des médicaments est à la portée d'un effort collectif et individuel des soignants, en suivant quelques principes. Éviter de prescrire ou conseiller des médicaments dans les troubles bénins ou spontanément résolutifs. Prescrire ou conseiller des médicaments dont on connaît bien les effets, au sein d'une liste courte de médicaments que l'on a choisis soigneusement en prenant en compte l'évolution des connaissances sur leur balance bénéfices-risques. Se former en continu de manière indépendante et rigoureuse, notamment sur les effets indésirables. Ne pas hésiter à prendre contact avec un confrère, se parler entre médecins et pharmaciens. Prendre en compte les interactions des médicaments. S'assurer que les patients ont compris l'intérêt et les modalités de leur traitement. Savoir dire non à des demandes de patients quand les risques encourus semblent dépasser les bénéfices attendus. Face aux problèmes de santé, se poser souvent la question : « et si c'était dû à un médicament ? ».

Éviter de nombreuses victimes, sans attendre les scandales : c'est à portée de main, à portée d'une pratique prudente et attentive, attentive à d'abord ne pas nuire.

©Prescrire 1er juin 2021

• Texte complet : 

"Morts à éviter" Rev Prescrire 2021 ; 41 (452) : 401. Accès libre.

Je m'abonne à Prescrire
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Allongements
de l'intervalle QT, torsades
de pointes et morts subites
d'origine médicamenteuse"
Rev Prescrire 2021 ;
41 (452) : 428-436.
Pdf, réservé aux abonnés

"Pour mieux soigner,
des médicaments à écarter :
bilan 2021"
(Décembre 2020)
Accès libre

"Et si c'était à cause d'un médicament..."
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients



À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >