prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2021 > Huiles essentielles : parfois des risques pour le fœtus

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2021 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120 | 150

Huiles essentielles : parfois des risques pour le fœtus

Les huiles essentielles d'arbre à thé, de niaouli et de cajeput utilisées pendant la grossesse exposent l'enfant à naître à des risques neurotoxiques et génotoxiques.

Fin 2020, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a alerté sur les risques liés à la consommation de compléments alimentaires contenant des huiles essentielles issues de différentes espèces de Melaleuca : arbre à thé, niaouli, cajeput. Elles sont promues pour leurs propriétés antimicrobiennes et utilisées dans diverses infections, sans efficacité démontrée. Leur utilisation dans des compléments alimentaires est interdite dans certains pays européens, tels que la Belgique, du fait de leurs risques neurotoxiques. Des confusions entre espèces sont régulièrement rapportées.

Les huiles essentielles d'arbre à thé contiennent : du terpène-4-ol qui cause une toxicité testiculaire chez le rat ; du méthyleugénol, qui est génotoxique et qui est considéré comme cancérogène chez l'Homme ; de l'ascaridole, dont la toxicité est mal connue et qui se forme par dégradation de certains terpènes quand l'huile essentielle n'est pas conservée au frais et à l'obscurité. Les huiles essentielles de niaouli, de cajeput et dans une moindre mesure de l'arbre à thé contiennent du 1,8-cinéole, un dérivé terpénique qui expose les enfants à des convulsions et autres troubles neurologiques.

Certaines huiles essentielles ont des effets nocifs connus. Mais globalement la toxicité des substances contenues dans les huiles essentielles reste méconnue. Pour les femmes enceintes ou qui pourraient le devenir et celles qui allaitent, mieux vaut éviter la consommation de ces huiles essentielles.

©Prescrire 1er juin 2021

• Texte complet : 

"Huiles essentielles d'arbre à thé, de niaouli et de cajeput : neurotoxiques et génotoxiques" Rev Prescrire 2021 ; 41 (452) : 426. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Voir aussi :

"Se soigner avec des plantes
n'est pas forcément sans risque"
Fiche Infos-Patients Prescrire 
Pdf, réservé aux abonnés,
à remettre aux patients


"Compléments alimentaires :
peu évalués et contrôlés,
trop facilement autorisés
et parfois dangereux.
Première partie : un dédale
réglementaire, peu d'exigences
pour leur autorisation"
Rev Prescrire 2021 ;
41 (449) : 208-213.
Pdf, réservé aux abonnés

"Soyons vigilants avec l'huile
essentielle de menthe poivrée !"
Rev Prescrire 2020 ;
40 (445) : 875.
Pdf, réservé aux abonnés


À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >