prescrire.org > Médicaments à écarter pour mieux soigner > Médicaments à écarter > Estrogènes conjugués équins + bazédoxifène (Duavive°) - un médicament à écarter des soins

Médicaments à écarter

pour mieux soigner - bilan 2021
Le résultat d'une méthode fiable, rigoureuse et indépendante
Gynécologie - EndocrinologieGynécologie - Endocrinologie

Estrogènes conjugués équins + bazédoxifène (Duavive°) - un médicament à écarter des soins

Pour aider à choisir des soins de qualité, et éviter des dommages disproportionnés pour les patients, nous avons mis à jour fin 2020 le bilan des médicaments que Prescrire conseille d'écarter pour mieux soigner.

Quand un traitement hormonal substitutif de la ménopause est choisi, malgré les risques, une association estroprogestative la plus faiblement dosée et pendant la durée la plus courte possible est l'option la plus raisonnable. L'association à doses fixes estrogènes conjugués équins + bazédoxifène (Duavive° - non commercialisé en France), un estrogène + un agoniste-antagoniste des récepteurs estrogéniques, dont les risques de thromboses et de cancers hormonodépendants ont été trop peu évalués, est à écarter.

Ressources documentaires Prescrire

  • "Estrogènes équins + bazédoxifène - Duavive°. Ménopause : des risques insuffisamment évalués " Rev Prescrire 2017 ; 37 (401) : 167-169. (pdf, réservé aux abonnés)
  • Toutes les synthèses sont disponibles dans l'Application Prescrire. > En savoir plus


Une méthode fiable, rigoureuse et indépendante
L'évaluation par Prescrire de la balance bénéfices-risques d'un médicament dans une situation donnée repose sur une procédure rigoureuse > En savoir plus

Télécharger
 LIBRE  "Pour mieux soigner, des médicaments à écarter : bilan 2021" Rev Prescrire 2020 ; 40 (446) : 929-941. (pdf, accès libre)

 Sommaire du bilan 


©Prescrire 1er décembre 2020

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Filet
L'abonnement à Prescrire, une solution multimédia complète