prescrire.org > Les médicaments à écarter > Bilan 2020 des médicaments à écarter > Ciprofibrate (Lipanor° ou autre) - un médicament à écarter des soins

Bilan 2020 des médicaments à écarter

Le résultat d'une méthode fiable, rigoureuse et indépendante


CardiologieCardiologie

 

Ciprofibrate (Lipanor° ou autre) - un médicament à écarter des soins

Pour aider à choisir des soins de qualité, et éviter des dommages disproportionnés pour les patients, nous avons mis à jour fin 2019 le bilan des médicaments que Prescrire conseille d’écarter pour mieux soigner.

Ciprofibrate (Lipanor° ou autre) - un médicament à écarter des soins

Le bézafibrate (Befizal°), le ciprofibrate (Lipanor° ou autre) et le fénofibrate (Lipanthyl° ou autre), des hypocholestérolémiants sans efficacité préventive cardiovasculaire, exposent à de nombreux effets indésirables, notamment cutanés, hématologiques et rénaux. Quand un fibrate est justifié, le gemfibrozil (Lipur°) est le seul qui a une certaine efficacité démontrée sur les complications cardiovasculaires de l'hypercholestérolémie, à condition de surveiller étroitement la fonction rénale et l'activité CPK sérique.

Ressources documentaires Prescrire

Une méthode fiable, rigoureuse et indépendante

  • L'évaluation par Prescrire de la balance bénéfices-risques d'un médicament dans une situation donnée repose sur une procédure rigoureuse > En savoir plus

Télécharger le texte intégral du Bilan 2020 des médicaments à écarter
Télécharger
 LIBRE  "Pour mieux soigner, des médicaments à écarter : bilan 2020" Rev Prescrire 2019 ; 39 (434) : 931-942. (pdf, accès libre)


Sommaire du Bilan des médicaments à écarter ©Prescrire 1er décembre 2019

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Filet
L'abonnement à Prescrire, une solution multimédia complète