prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Covid : Sotrovimab (Xevudy°) et covid-19 : moins d'hospitalisations chez des patients à risque modéré de forme grave et non vaccinés

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Covid : Sotrovimab (Xevudy°) et covid-19 : moins d'hospitalisations chez des patients à risque modéré de forme grave et non vaccinés

covid Covid-19  Le texte complet a été publié le 3 février dans la rubrique "Dans l'actualité" de l'Application Prescrire. Il est aussi accessible via le moteur de recherche de l'Application, et ICI.

Fin 2021, le sotrovimab en perfusion intraveineuse unique (Xevudy°) a été autorisé dans l'Union européenne chez certains adultes et adolescents atteints d'une maladie covid-19 symptomatique depuis 5 jours au maximum, sans signe de gravité, mais qui ont au moins un facteur de risque de forme grave. Quelles sont les principales données de l'évaluation clinique de cet anticorps monoclonal dans cette situation ?

Début 2022, les soins des patients atteints d'une forme légère à modérée de covid-19 reposent surtout sur des traitements symptomatiques et sur la surveillance de l'évolution de la maladie. Cette surveillance est particulièrement importante en cas de risque accru de forme grave de covid-19. Début 2022, en France, le variant Omicron est à l'origine de la plupart des infections par le Sars-CoV-2.

Comme le casirivimab et l'imdévimab, le sotrovimab (Xevudy°) est un anticorps monoclonal dirigé contre la protéine S (pour spike en anglais, et "spicule" en français) du Sars-CoV-2. En se fixant sur cette protéine, le sotrovimab entraverait la pénétration du virus dans les cellules. Il est dirigé contre une partie de la protéine S dont la composition paraît peu sujette à des mutations début 2022...

©Prescrire 1er mars 2022

• Texte complet : 

"Covid : Sotrovimab (Xevudy°) et covid-19 : moins d'hospitalisations chez des patients à risque modéré de forme grave et non vaccinés" Rev Prescrire 2022 ; 42 (461) : 197. Réservé aux abonnés.

Je m'abonne à Prescrire

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter


Pour en savoir plus :


 Covid-19 
Des informations fiables
et utiles se trouvent
dans Prescrire
Accès libre

 
À découvrir :

Tous les Articles en Une
depuis 2002
Accès libre >