prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Asthme allergique : la désensibilisation est peu efficace et risquée

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Asthme allergique : la désensibilisation est peu efficace et risquée

Ne pas recourir à la désensibilisation ne fait pas perdre de chance aux patients et évite à certains des accidents graves.

L'asthme est une affection parfois invalidante voire mortelle. De nombreux facteurs déclenchent ou aggravent un asthme, notamment des allergènes tels que les acariens, pollens, poils d'animaux, moisissures. Quand l'efficacité des médicaments symptomatiques est insuffisante et qu'un allergène a été identifié, une désensibilisation est parfois proposée par voie sous-cutanée ou par voie orale.

Une synthèse méthodique d'un organisme public étatsunien publiée en 2018 a porté sur 61 essais randomisés désensibilisation par voie sous-cutanée ou sublinguale, versus placebo ou versus médicaments symptomatiques, chez des patients qui avaient un asthme allergique. Selon cette synthèse, il n'est pas démontré que la désensibilisation diminue le risque d'exacerbation asthmatique grave chez les patients qui ont un asthme allergique. Par voie sous-cutanée, elle expose à des réactions anaphylactiques, parfois mortelles. Par voie sublinguale, il n'a pas été rapporté d'accident mortel, mais le recul est moins important.

Du fait du faible niveau d'efficacité, des contraintes que ce traitement engendre et de ses risques indésirables graves, parfois mortels, la balance bénéfices-risques de la désensibilisation sous-cutanée est défavorable dans l'asthme allergique. La désensibilisation par voie sublinguale n'est pas plus efficace. Elle est plus simple à mettre en œuvre, mais la surveillance lors de la prise d'allergène est souvent moins sécurisée, alors qu'elle expose aussi à des effets indésirables graves. Ne pas y recourir ne fait pas perdre de chance aux patients, et évite à certains des accidents graves liés à la désensibilisation.

©Prescrire 1er mars 2019

"Désensibilisation dans l'asthme allergique. Trop dangereuse par voie sous-cutanée, et trop incertaine par voie sublinguale" Rev Prescrire 2019 ; 39 (425) : 210-211. (pdf, réservé aux abonnés)

Partager Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Partager
Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 
Lire le texte complet
Pdf, réservé aux abonnés

Voir aussi :

Rhinite allergique saisonnière :
désensibilisation à risque
pour une affection bénigne
(Août 2018)
Accès libre

Patients sous désensibilisation
par extraits allergéniques
Interactions Médicamenteuses
Prescrire
Pdf, réservé aux abonnés

Extrait allergénique standardisé
d'acariens - Acarizax°.
Allergies chez les adultes :
attention aux réactions
allergiques graves
Rev Prescrire 2017 ;
37 (407) : 649-651.
Pdf, réservé aux abonnés

Extrait allergénique de pollens :
trop d'effets indésirables
Rev Prescrire 2015 ;
35 (378) : 268.
Pdf, réservé aux abonnés