prescrire.org > Tous les articles en Une > Les 100 derniers > Lévothyrox° : des milliers de signalements en lien avec un changement de formulation

Article en Une

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

Les 100 derniers :  1 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90

Lévothyrox° : des milliers de signalements en lien avec un changement de formulation

 ACTUALISATION AU 15/9/2017  En France, dans les comprimés de Lévothyrox° (lévothyroxine), le lactose a été remplacé par du mannitol et de l'acide citrique a été ajouté comme conservateur. Selon l'Agence du médicament (ANSM), deux études de pharmacocinétique ont montré qu'anciens et nouveaux comprimés sont bioéquivalents. Une enquête de pharmacovigilance est en cours sur les milliers de signalements par les patients de troubles divers suite à ce changement. Le 15 septembre, l'ANSM a mis en ligne divers documents.

Fin mars 2017, la firme Merck a commercialisé en France des comprimés de lévothyroxine (Lévothyrox°) avec une nouvelle formulation : le lactose a été remplacé par du mannitol ; et de l'acide citrique a été ajouté en tant que conservateur (1). Un changement demandé en 2012 par l'Agence française du médicament (ANSM), car « (…) il pouvait exister des différences de teneur en lévothyroxine non seulement d'un lot à l'autre (…) mais aussi au cours du temps pour un même lot. Ces fluctuations en teneur active [étant] à l'origine de perturbations de l'équilibre thyroïdien chez les patients » (1).

Depuis, des milliers de patients traités par Lévothyrox° ont signalé souffrir de divers troubles qui leur ont paru en lien avec la prise de lévothyroxine (2). Une enquête de pharmacovigilance a été débutée, toujours en cours mi-septembre 2017 (2).

La lévothyroxine est un médicament essentiel pour l'hormonothérapie substitutive de l'hypothyroïdie. Sa marge thérapeutique est étroite, et de faibles variations de dose peuvent avoir des conséquences cliniques. La dose optimale est à établir pour chaque patient sur la base des symptômes et des dosages de la TSH, et est à surveiller régulièrement (relire : "Lévothyroxine : éviter de remplacer un médicament par un autre, sinon bien informer et surveiller" - avril 2011)

La lévothyroxine a une demi-vie d'élimination plasmatique d'environ 6 jours à 7 jours, voire plus en cas d'hypothyroïdie, avec un plein effet thérapeutique atteint après plusieurs semaines, y compris après modification posologique. De même, les effets persistent plusieurs semaines après l'arrêt (3).

Lors de l'annonce du changement de formulation, l'ANSM a affirmé la bioéquivalence entre les anciens et les nouveaux comprimés de Lévothyrox° sur la base de deux études de pharmacocinétique, et elle a incité à une surveillance rapprochée des patients (1). Mais, au 14 septembre 2017, ni l'Agence ni la firme n'avaient accompagné cette annonce de la publication des comptes rendus de ces études (1).

L'ANSM a mis en ligne le 15 septembre 2017 divers documents : http://ansm.sante.fr/Mediatheque/Publications/Rapports-Syntheses-Medicaments#folder_110079.

Au vu des nombreux signalements et des interrogations quant à la qualité pharmaceutique des nouveaux comprimés, une analyse minutieuse par l'ANSM des données de pharmacovigilance est attendue.

À suivre une analyse complémentaire dans le numéro de novembre de Prescrire.

©Prescrire 15 septembre 2017

Références :
1- ANSM "Point d'Information - Lévothyrox (lévothyroxine) : changement de formule et de couleur des boîtes" 2 mars 2017 + "Questions/Réponses - Lévothyrox : changement de formule et de couleurs des boîtes et blisters" version 2 mise à jour en août 2017 : 8 pages.
2- APM "Thyroïde : le changement de formulation de lévothyroxine fait polémique" 23 août 2017 + "Lévothyrox : au moins 1 500 cas d'effets indésirables graves depuis deux mois (presse)" : 2 pages.
3- Prescrire Rédaction "4-2. Patients hypothyroïdiens" Rev Prescrire 2017 ; 37 (401 suppl. Interactions médicamenteuses).

"Lévothyrox° : des milliers de signalements en lien avec un changement de formulation" Rev Prescrire 2017 ; 37 (408) : 756. (pdf, réservé aux abonnés)

Voir aussi :

Lévothyroxine : éviter
de remplacer un médicament
par un autre, sinon bien
informer et surveiller
(Avril 2011)
Accès libre

Hypothyroïdies chez
les adultes. De la lévothyroxine
selon la clinique et la biologie,
mais non pour toute élévation
de la TSH.
Rev Prescrire 2015 ;
35 (379): 355-362.
Pdf, réservé aux abonnés

4-2. Patients hypothyroïdiens
Rev Prescrire 2017 ;
37 (401 suppl. Interactions 
médicamenteuses).
Pdf, réservé aux abonnés