prescrire.org > La revue Prescrire > N°352 - Février 2013

« Je m'intéresse à l'avenir car c'est là que j'ai décidé de passer le restant de mes jours »

Woody Allen

n°352

Février 2013

Au sommaire de la revue Prescrire

Libre  Éditorial : Contre-courant

p.81

Libre  Gamberges : Balises - Exercices de probabilités

p.84

Gamberges : Remue-méninges - Réclame

p.85

Libre  Gamberges : Révisions critiques - On ne trouve que ce que l'on cherche

p.86

Palmarès


Libre  1981-2012 : 32 ans de Palmarès Prescrire des médicaments

p.87

Libre  Les Palmarès Prescrire 2012

p.87-90
Chaque année, tirant le bilan de 12 mois d'analyse des nouveautés du marché français du médicament, la Rédaction attribue des palmes, des tableaux d'honneur et des lanternes rouges

Libre  Le Palmarès 2012 des médicaments

p.88

Libre  Le Palmarès 2012 de l'information

p.89

Libre  Le Palmarès 2012 du conditionnement

p.90

Rayon des nouveautés


Libre  Le mot de Gaspard : Surplace

p.91

Bismuth + métronidazole + tétracycline (Pylera°)

p.92-96
Pourquoi s'aventurer avec du bismuth ?

Encéphalopathies au bismuth : historique

p.95

Vildagliptine (Galvus°) en monothérapie

p.97
À éviter, comme les autres gliptines

Exénatide (Byetta°) associé avec l'insuline

p.97
Gare aux effets indésirables parfois graves de l'exénatide

Topiramate + phentermine (Qsiva°)

p.98
Une association coupe-faim beaucoup trop dangereuse

Topiramate, phentermine : une longue histoire

p.98

Infliximab (Remicade°) et rectocolite hémorragique des enfants

p.99-100
Beaucoup d'incertitudes

Aztréonam inhalé (Cayston°) chez les enfants

p.100
Sans progrès, comme chez les adultes

Actualités à la loupe

Méthotrexate oral hebdomadaire

p.101
Risque d'erreur mortelle

Éviter Évitable Prescrire : surdose mortelle de méthotrexate

p.101

3 commercialisations effectives

p.102
Dificlir° comprimés, Komboglyze° comprimés, Oralair° comprimés sublinguaux

Dysport° et enfants

p.102
Indication étendue

Vasoconstricteurs décongestionnants : une inertie dangereuse

p.103
Point de vue Prescrire

Lacosamide : sirop en ville

p.104

Vivaglobin° et accidents thromboemboliques

p.104
Plan de gestion des risques renforcé

3 mini-changements

p.104
Firmagon° préparation injectable, etc.

Saxagliptine, sitagliptine et insuffisance rénale : à éviter

p.105

4 remboursements élargis

p.106
Januvia°, Xelevia°, Janumet°, Velmetia° comprimés

1 remboursement élargi

p.106
Levemir° solution injectable SC

Pristinamycine

p.106
Restriction des indications

Spasmopriv° devient Mébévérine Zentiva°

p.106

Apomorphine injectable à 5 mg/ml

p.107
Solution deux fois moins concentrée

Le segment-clé du mois

p.107
-anib

Les copies du mois

p.108
Rizatriptan : 4e triptan copié

Les copies du mois

p.108
Tixocortol + chlorhexidine : à écarter

4 copies démasquées

p.108
Dasselta° Gé, Oprymea° Gé, Rhinadvil maux de gorge tixocortol/chlorhexidine°, Zalasta° Gé

Sildénafil buvable

p.109
Trop d'effets indésirables graves

19 arrêts de commercialisation

p.109
Adviltab rhume° comprimés, etc.

Okimus° : en plaquettes mais à écarter

p.110

Bromo-Kin° devient Bromocriptine Zentiva°

p.110

Endium° Gé devient Venaclar°

p.110

Vigilances


Benfluorex : valvulopathies gauches très fréquentes

p.111

Corticoïde injectable contaminé : grave épidémie

p.111

Éthylotests : gare aux projections oculaires

p.111

Thrombopénies aux héparines

p.112-113
Graves quand elles sont de type 2, immunoallergiques, à l'origine de thromboses veineuses et artérielles, surtout entre le 5e et le 10e jour de traitement

Aminosides : troubles de l'équilibre irréversibles

p.113
Y compris dans les limites de dose et de durée recommandées

Pneumothorax et hémorragies après biopsie transthoracique à l'aiguille

p.114
Chez respectivement 15 % et 1 % des patients

Analyse de la base de données de pharmacovigilance étatsunienne

p.115
Surtout dus aux anticoagulants, et aussi des atteintes hépatiques graves, cutanées, idées suicidaires ou d'homicide, pancréatites

Stratégies


Thromboses veineuses profondes et embolies pulmonaires

p.116-123
Première partie. Traitement initial : héparine de bas poids moléculaire le plus souvent
Héparine non fractionnée en cas d'insuffisance rénale ou de risque hémorragique accru. Parfois thrombolyse en cas d'embolie pulmonaire massive

Les anticoagulants et leurs effets indésirables

p.120-121

Thromboses profondes du mollet

p.122

Thromboses veineuses profondes et embolies pulmonaires

p.124-128
Deuxième partie. Prévention des récidives : warfarine ou héparine de bas poids moléculaire pendant au moins 3 mois
Traitement prolongé à envisager en cas de cancer, d'absence de facteur déclenchant ou de récidive, et pour certaines thrombophilies. Pas d'avantage du dabigatran ou du rivaroxaban

Choisir à bon escient le traitement d'une thrombose veineuse profonde et d'une embolie pulmonaire

p.127
Les propositions Prescrire

Repères

Toxine botulique A et céphalées de tension

p.129
Balance bénéfices-risques défavorable

Ouvertures


La FDA espionne des lanceurs d'alerte

p.133
Pourtant, la loi étatsunienne les protège notamment quand ils soulèvent des problèmes de santé et de sécurité

Libre  L'année 2012 du médicament

p.134-137
Progrès en berne, mesures timides pour la protection des patients
Retraits du marché et retraits ou refus d'AMM attendus trop rares. Manque de fermeté des autorités vis-à-vis de la publicité. 15 nouveaux médicaments ou nouvelles indications présentés en 2012 sont dangereux

Libre  Politique du médicament : maintenir la pression auprès des autorités

p.137

Libre  Pour soigner au mieux : des médicaments à écarter

p.138-142
Les autorités sanitaires ont la responsabilité de retirer ces médicaments du marché. Souvent d'autres options plus favorables existent. Parfois, dans certaines situations, un médicament n'est pas le meilleur choix. Mieux vaut alors prendre le temps de l'expliquer aux patients

Libre  Bilan 2012 des conditionnements : beaucoup de défauts dangereux à notifier

p.143-146
Se soucier d'abord des enfants : intoxications, accidents par absence de bouchon-sécurité, ou présence d'alcool, etc. Danger en cas de ressemblances entre dosages, de gammes ombrelles, de notices incomplètes, etc.

Libre  L'analyse des conditionnements par Prescrire : un travail utile et facilement reproductible

p.144

Rémunération sur résultats : objectifs de soins et de coûts (n° 1 à n° 5)

p.147-149
Patients diabétiques

Lu pour vous

Petite enfance : pour une prévention prévenante. Manifeste

p.149

Au crible

Dépistage des cancers du sein

p.151
Un guide HAS qui oublie l'intérêt premier des femmes

Histoire(s)

Le Biologics Control Act de 1902 : première régulation des produits de santé

p.150

Forum


Concours d'été 2012 (suite)

p.156

Excès de diagnostics. Allocutions lors de la remise des Prix Prescrire 2012

p.152-155
Les revers de la médaille du diagnostic précoce - Trop dépister les cancers nuit-il à la santé ? L'exemple des cancers du sein

Luc Cifer

Tambouilles

p.155

Prescrire en questions


Metformine, mais quel sel ?

p.157
Lever toute ambiguïté sur le dosage, car différents sels coexistent

Et aussi


Libre  Ours

p.II

Take it easy

Exercise n°190 Colorectal cancer screening: the situation in France in early 2012

p.158

Publicité à la loupe

À propos de la saxagliptine. Non ! Pas n'importe quelle aide !

p.III

Précisions et corrections

Évérolimus : hémorragies digestives

p.82

Injections de corticoïde : infections et nécroses graves

p.82

Benfluorex : des expositions en cours de grossesse !

p.82

La Lettre aux abonnés

Libre  Productions Prescrire : le juste prix

p.IV

Tous les textes de ce sommaire peuvent être téléchargés par les Abonnés, dans la limite de 15 par période de 24 heures, par le > Moteur de Recherche

Chaque mois, en lien avec la revue Prescrire, sont  publiées en ligne les :

Pour les versions complètes des textes publiés uniquement sous forme résumée dans le mensuel Prescrire :

S'abonner à Prescrire