En quelques mots

PSA et dépistage des cancers localisés de la prostate
 
Rev Prescrire 2009 ; 29 (308) : 437-443
 
Des bénéfices mal démontrés, des effets indésirables avérés et des questions en suspens
164 Ko
Environ 70 % des participants ayant un résultat du dosage du PSA supérieur à 4 ng/ml, n'ont finalement pas de cancer de la prostate, et sont exposés inutilement aux effets indésirables des biopsies prostatiques. Mieux vaut informer les patients et attendre la publication des résultats finaux complets des essais en cours, dont les résultats intermédiaires sont discordants
 
 
 

Avec la Bibliothèque
électronique Prescrire
,
disposez de tout le confort
que procure le fonds
documentaire
Prescrire
installé directement
sur votre ordinateur.

> Cliquez ici.