prescrire.org > Tous les articles en Une > Les articles en Une depuis 2002 : 2017 > Myasthénie : un gain de confort pour certains patients avec une forme à libération prolongée

Article en Une : Archives

Chaque mois, la Rédaction publie des informations en accès libre.

2017 : 1 | 30 | 60 | 90 | 120

Myasthénie : un gain de confort pour certains patients avec une forme à libération prolongée

La forme à libération prolongée de pyridostigmine contribue à améliorer le confort de certains patients en fin de nuit.

La myasthénie est une maladie auto-immune rare liée à un défaut de la transmission neuromusculaire. Elle se manifeste par des faiblesses musculaires de localisation variable, voire généralisées, y compris au niveau des muscles respiratoires. Faute de traitement curatif connu, le traitement est avant tout symptomatique. Il fait appel en premier à des anticholinestérasiques, le plus souvent la pyridostigmine (Mestinon°). L'efficacité est variable selon les patients, et selon les muscles touchés. Elle suffit parfois à contrôler les symptômes.

Les effets indésirables de la pyridostigmine sont surtout : douleurs abdominales, diarrhées, augmentations des sécrétions salivaires et bronchiques.

Depuis fin 2016, en France, la pyridostigmine est aussi disponible sous forme de comprimés à libération prolongée à 180 mg, en plus des comprimés à libération immédiate à 60 mg. La dose quotidienne de pyridostigmine et le nombre de prises par jour varient fortement d'un patient à l'autre et sont à adapter en fonction des symptômes et des effets indésirables. La posologie quotidienne recommandée de Mestinon° LP 180 mg est de 1 à 2 comprimés, à associer avec la prise de comprimés à libération immédiate de 60 mg si besoin.

La prise au coucher de la forme à libération prolongée apporte probablement un confort à certains patients qui ont des symptômes marqués en fin de nuit et qui ont des difficultés pour avaler un comprimé de 60 mg au réveil.

L'utilisation des deux formes de comprimés justifie une vigilance des soignants et des patients ou de leur entourage de manière à éviter une confusion ou une surdose, grave voir mortelle par dépression respiratoire ou arrêt cardiaque.

©Prescrire 1er août 2017

"Pyridostigmine (Mestinon°) 180 mg à libération prolongée" Rev Prescrire 2017 ; 37 (406) : 574. (pdf, réservé aux abonnés)

Lire le texte complet
Pdf, réservé aux abonnés