prescrire.org > Qui est Prescrire > Pourquoi Prescrire ? > Historique
Pourquoi Prescrire ?

Depuis janvier 1981, la raison d'être de Prescrire est d'apporter aux professionnels de santé, et à travers eux, aux patients, les informations claires, synthétiques et fiables dont ils ont besoin, en particulier sur les médicaments et les stratégies diagnostiques et thérapeutiques.

Historique : pour et par des praticiens de terrain

Prescrire a été créé en 1980 par des praticiens sur le terrain. Ils voulaient une revue de formation professionnelle "fiable, indépendante, adaptée aux besoins des soins de première ligne".

Un projet de praticiens de terrain
L'idée du projet Prescrire est née à la fin des années 1970, au sein d'un groupe de médecins et de pharmaciens qui voulaient réaliser le projet d'une revue de formation professionnelle "fiable, indépendante, adaptée aux besoins des soins de première ligne", revue qui faisait alors défaut.

Cette équipe a fait la jonction avec des animateurs de l’Unaformec (alors la seule union nationale d’associations de formation médicale continue) et des praticiens hospitalo-universitaires (tout particulièrement l’équipe de pharmacologues de l’hôpital Pitié-Salpétrière à Paris).

Ce groupe a bénéficié d'une subvention annuelle du Ministère de la santé de 1981 à 1987. La revue Prescrire était alors éditée par l’Unaformec.

1988-1993 : vers l’autonomie financière
En 1988, dans le contexte de difficultés financières accumulées, l'Unaformec s'est retirée de la gestion de la revue Prescrire, et une association de formation continue indépendante, l'Association Mieux Prescrire (AMP), a été créée afin de poursuivre le développement de Prescrire.

À cette occasion, et à la suite de démarches effectuées par l’association de soutien "Les Amis de la revue Prescrire", le régime général d’assurance maladie de la Sécurité sociale (la Cnamts) a versé une subvention exceptionnelle de 1 million de francs pour permettre la poursuite de l'aventure Prescrire. Parallèlement, une baisse progressive de la subvention ministérielle a été négociée par les responsables de l’AMP en vue de l'arrêt de cette subvention.

Depuis 1993 : indépendance et autofinancement
Depuis 1993, les publications Prescrire et les autres activités de l’AMP sont entièrement autofinancées par les abonnés. L'AMP n'accepte aucune publicité ni aucune subvention publique ou privée.

©Prescrire 1er septembre 2016

  • Historique